Economie

Séminaire de gestion des finances publiques au profit des secrétaires généraux des ministères

Nouakchott,  24/02/2021
Le secrétaire général du ministère des Finances, M. Yacoub Ould Ahmed Aïcha, a procédé, mercredi, au siège de l’Académie diplomatique à Nouakchott, à l’ouverture du séminaire de gestion des finances publiques au profit des secrétaires généraux des ministères.

Dans un mot prononcé pour l’occasion, le secrétaire général du ministère des Finances, a affirmé, que l’amélioration du rendement au niveau des finances publiques constitue l’une des principales conditions de réalisation des objectifs de développement économique et social. C’est ce le Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, avait évoqué dans son programme « Taahoudati », référence de base de la plupart des plans d’action et stratégies adoptés par le ministère des Finances.

Dans le cadre de la modernisation et de la simplification de l’exécution du budget, la circulaire de mise à disposition du budget de la loi de finances 2021 pour l’exécution du budget de l’Etat pour l’année 2021, Rachad 2 avait été mise à la disposition des départements ministériels. Cette circulaire a pour objet de clarifier les règles et procédures afin de garantir plus de flexibilité, de transparence et d’efficacité, dans l’exécution du budget de l’Etat, et ce, dans l’objectif de réduire les excès, les irrégularités et les risques inhérents au processus.

Selon les constats dressés par l’inspection générale des finances, ‘’cette opération, première du genre, menée par l’inspection générale, a décelé des anomalies graves et préjudiciables à la bonne gestion des finances publiques. Il a indiqué que les constats sont en cours de formalisation et seront portés à la connaissance du ministère des Finances‘’.

Le ministère des Finances vient de lancer, dans le cadre de ces opérations, un chantier de renforcement des capacités de l’inspection générale des finances et de concertations avec les partenaires techniques et financiers.

L’Inspection générale des finances s’attèle au respect des normes et de l’efficacité des actions et au renforcement de la gouvernance publique de façon transparente, équitable et honnête.

L’Inspection générale des finances formule, dans ses premières recommandations, l’espoir de voir s’installer une véritable culture de la gestion publique.

De leur côté, les différents inspecteurs des finances ont exposé devant l’assistance, les points saillants des anomalies décelées au sein des différents départements ministériels. Cette rencontre, à laquelle prennent part les secrétaires généraux, s’achève le 26 courant.
Dernière modification : 24/02/2021 18:41:29