Culture & Enseignement

Lancement du Centre mauritano-chinois d’études contemporaines

Nouakchott,  26/01/2021
Les bâtiments de la Faculté des lettres et des sciences humaines à Nouakchott ont accueilli mardi une cérémonie à l’occasion du lancement du Centre mauritano-chinois d’études contemporaines.

Le centre vise à promouvoir et à développer la recherche scientifique et académique dans la collecte de données sur la Chine et la Mauritanie et à promouvoir la compréhension mutuelle entre les deux peuples.

Le doyen de la Faculté des lettres et des sciences humaines, M. Mohamed Radhi Ould Sadevne, au nom de l’Université de Nouakchott El Asriya, a souhaité la bienvenue à tous les participants à la cérémonie de lancement du centre, louant le rôle des responsables dans l’exercice de leurs fonctions malgré les contraintes de la propagation de la pandémie de Covid-19.

L’Institut Confucius vise principalement à promouvoir la coopération culturelle entre la Chine et la Mauritanie.

Le doyen a déclaré que l’institut organisera de nombreuses activités culturelles ainsi que le premier concours de détermination de niveau en langue chinoise en Mauritanie, ce qui permettra aux étudiants de recevoir des bourses d’études en République populaire de Chine.

Il a ajouté que la création du centre d’études mauritano-chinoises contemporaines améliorera le niveau de coopération entre les deux pays dans divers domaines, en particulier en matière de recherche scientifique dans divers aspects humanitaires, socioéconomiques et renforcera les relations de coopération et les échanges entre les deux peuples.

Le président du groupe parlementaire pour l’amitié entre la Mauritanie et la Chine, le député Mokhtar Ould Khlive, a salué la création du centre, soulignant que c’est une nouvelle pierre qui s’ajoute à l’édifice de la coopération culturelle entre la Chine et la Mauritanie.

Dans une lettre de l’ambassade de Chine à Nouakchott à l’occasion de la création du centre, le chargé d’affaires de l’ambassade, M. Wang Jin, a exprimé son respect et sa reconnaissance aux experts et chercheurs intéressés par les questions sino-mauritaniennes et à tous ceux qui soutiennent le projet.

Il a ajouté que deux années se sont écoulées depuis la création de l’Institut Confucius à l’Université de Nouakchott El Asriya, au cours desquelles l’institut a contribué à améliorer l’enseignement de la langue et de la culture chinoises en Mauritanie et s’est efforcé de contribuer à approfondir l’amitié traditionnelle entre les deux pays.

Le doyen du centre mauritanien-chinois, M. Bao Ghoi, a déclaré que la recherche sur les questions mauritano-chinoises permettra de promouvoir les échanges culturels et l’interaction entre les deux pays, ainsi qu’à renforcer la compréhension entre les deux peuples.

La Mauritanie et la Chine entre ont eu des relations de coopération à long terme, qui ont été renforcées pendant la pandémie de corona.

Les gouvernements et les peuples des deux pays ont pu s’entraider et, à cet égard, ils ont surmonté toutes les difficultés ensemble, ce qui reflète la profondeur de l’amitié entre les deux pays.

Il a souligné que l’adhésion au centre n’exige pas la nationalité mauritanienne ou chinoise, mais nécessite l’obtention d’un doctorat ou d’un master en plus de l’intérêt et de l’expérience dans le domaine de la recherche scientifique.

La cérémonie comprend des témoignages de professeurs et de chercheurs ayant contribué à la création du Centre mauritanien-chinois d’études contemporaines.

Le président de l’association Nessim pour l’action sociale et culturelle a également apporté un soutien financier au centre.

La cérémonie de lancement s’est déroulée en présence du vice-doyen de la Faculté de lettres et de sciences humaines, du chef du service des œuvres académiques, du chef du département des langues vivantes de la Faculté de lettres et de sciences humaines et d’un groupe de docteurs et de chercheurs intéressés par la thématique.
Dernière modification : 27/01/2021 14:14:26