Politique

La société civile et les partis politiques. Les efforts entrepris pour faire face à la pandémie de Covid 19

Nouakchott,  27/01/2021
Les partis représentés au Parlement, tant de la majorité que de l’opposition, immédiatement après l’annonce par l’État en mars de la mobilisation générale pour lutter contre le nouveau coronavirus, ont annoncé leur plein soutien aux actions gouvernementales et mis leurs capacités humaines et morales à la disposition du gouvernement, dans le but de combler toute pénurie d’urgence et d’intégrer tous les efforts nationaux face à cette menace imminente.

Ces partis, qui se sont joints de manière coordonnée au motif que la situation ne tolère pas de tiraillements politiques, ont immédiatement répondu à l’appel du Président de la République, Son Excellence M. Mohamed Ould Cheikh El-Ghazouani, et à l’initiative du parti de l’Union Pour la République.

La première réunion des partis est consécutive à un appel conjoint à faire face à cette pandémie avec une vision nationale transcendant les calculs étroits des partis, afin de prendre la mesure de la gravité de cette pandémie, qui a affecté tous les pays du monde, y compris ceux développés, ce qui a démontré l’incapacité des systèmes de santé sophistiqués à faire face positivement aux exigences de la pandémie.

Dans le cadre de son suivi de la lutte contre la pandémie, la coordination a félicité le peuple mauritanien pour le succès des mesures et décisions prises par le gouvernement pour lutter contre la pandémie, et a formulé des recommandations à chaque étape de la pandémie, ce qui a contribué à éclairer sur les efforts d’intervention.

Dans ce contexte, la coordination souligné la nécessité de prendre des mesures pour aider les citoyens à faire face aux effets négatifs de la pandémie, en augmentant le nombre de familles bénéficiant de la distribution de denrées de base, en contrôlant les prix en général et ceux des produits de première nécessité en particulier, et en lançant la préparation de mesures sociales et économiques pour faire face à l’étape post-Corona.

Cette coordination continue de se réunir à tour de rôle au siège des partis de la majorité et deux de l’opposition afin d’examiner la situation, d’en assurer le suivi, d’analyser la nature des interventions gouvernementales et le niveau de développement de la pandémie pour informer l’opinion publique sur la pandémie destructrice.

D’autre part, cette pandémie a mis en évidence la nécessité urgente du rôle de la société civile dans la lutte contre la propagation du virus et la réduction de ses graves répercussions, les associations mauritaniennes et les ONG devant lancer des campagnes de sensibilisation, fournir des services et mener des activités de solidarité au profit de divers groupes sociaux et tranches d’âge les plus vulnérables au virus et à ses répercussions socioéconomiques.

Parallèlement aux efforts des agents de santé dans notre pays, il est manifeste que la société civile et les initiatives privées en dehors des associations et organisations possèdent des connaissances, des compétences, des ressources, et des réseaux flexibles de communication et d’action susceptibles de contribuer efficacement aux efforts officiels visant à atténuer les effets de la pandémie.

La société civile a contribué très tôt au lancement de campagnes de sensibilisation dans le cadre d’initiatives, qui se sont élargies par la suite, visant à diffuser des informations sur les modalités de prévention du Covid 19.

Les efforts de la société civile sont de deux sortes suivant les différentes approches et formes de solidarité, d’aides et de soutien aux hôpitaux, aux cadres médicaux d’une part et, de l’autre, aux couches sociales les plus touchées qui n’ont pas pu s’adapter au confinement.

C’est ainsi que des centaines de bénévoles ont organisé les files d’attente devant les institutions publiques, des associations ont distribué des paniers alimentaires et autres aides aux groupes sociaux nécessiteux. En plus, des jeunes, individuellement ou collectivement au sein d’associations, ont conçu des méthodes, techniques, applications et appareils qui ont permis au personnel hospitalier de traiter plus facilement les patients et de faire face aux arrivants, de manière à instaurer un climat de liberté et d’ouverture de l’espace public.

M. Abdessalam Ould Horma, président du parti Sawab et membre de la coordination des partis de la majorité et de l’opposition, a déclaré à l’Agence Mauritanienne d’Information que, depuis sa création, la coordination des partis représentés au Parlement s’emploie à accompagner le rythme des efforts officiels très tôt consentis par l’État pour faire face à la pandémie, notamment en renforçant le contrôle strict des mesures proactives visant à empêcher l’invasion de la pandémie ou celles adoptées par la suite pour isoler et identifier les gens porteurs du virus.

Il a ajouté que la Coordination s’occupe du suivi des diverses interventions adoptées par l’État pour atténuer les effets du confinement et du couvre-feu, ainsi que leur impact sur les grands secteurs de production.

Il a déclaré que ces partis, de concert avec les pouvoir exécutif et la société civile en général, sont animés par la ferme volonté d’éradiquer les pratiques participatives, d’empêcher les rassemblements populaires, au moins pendant la pandémie.

Les partis appellent à ce que la gestion du Fonds national de solidarité de lutte contre le Coronavirus soit participative à toutes les étapes, au lieu de restreindre le rôle de ces partis à l’écoute d’un rapport à la fin de chaque période sans qu’ils n’aient pris part aux phases importantes.

En ce qui concerne le rôle de la société civile dans la lutte contre la propagation de la pandémie de Covid 19, M. Babah El-Hafedh, secrétaire général de l’Organisation pour l’action caritative au profit des milieux fragiles, a précisé que de nombreuses associations, ONG et initiatives nationales en Mauritanie ont lancé des campagnes de sensibilisation, fourni des services et opéré des actions de solidarité aux divers groupes sociaux et tranches d’âge les plus vulnérables au virus et à ses implications socio-économiques.

Il a déclaré que son organisation a joué un rôle important dans ces événements, participant à plusieurs activités de sensibilisation et de sensibilisation dans plusieurs moughataas de Nouakchott, comme à l’intérieur du pays. Les jeunes y ont pris part de façon active, ainsi que les femmes, les syndicats et associations professionnelles. Ce qui dénote d’une prise de conscience de la gravité de la pandémie, de l’importance des mesures barrières, notamment la distanciation sociale, à le port de masques, le lavage des afin de prévenir l’infection des personnes âgées et des malades atteints de pathologies chroniques.

Traduitn par Med Yahya Abdel Wedoud
Dernière modification : 27/01/2021 14:12:38