Santé

Santé: réception d'un lot de matériels de réanimation, don du Collectif des cadres mauritaniens expatriés.

Nouakchott,  22/01/2021
Le conseiller du Premier ministre, M. Ba Hampaté, et Mme Halima Ba Yahya, secrétaire générale du ministère de la santé, ont réceptionné, aujourd’hui, vendredi, à Nouakchott, un lot de matériel médical, don du Collectif des cadres mauritaniens expatriés (CCME).

Ce lot, composé de masques de respiration pour la ventilation non invasive, accompagnés de protecteurs, dont des algoplaques, des plaques Mepilex et des protections pour soulager les patients a été remis au conseiller du Premier ministre par Mme Aïcha Limam, chargée des relations avec le gouvernement et les acteurs nationaux, M. Samba Thiam, secrétaire exécutif chargé des actions de développement, et M. Moctar Lam, trésorier, en présence de M. Mohamed Yezid, directeur des infrastructures au niveau de la santé.

Mme Aïcha Limam a déclaré, à cette occasion, que cette aide vient en appui aux efforts du gouvernement mauritanien pour contenir la seconde vague du nouveau coronavirus (Covid-19). Elle a tenu d’abord à transmettre au gouvernement les salutations des membres du Collectif des Cadres Mauritaniens Expatriés et de son bureau exécutif, présidé par M. Moustapha Béchir. «Le collectif est admiratif de l'engagement du gouvernement dans ce combat contre une pandémie, qui a pris tout le monde de court», a-t-elle précisé.

C’est dans ce cadre que le Collectif a décidé d'apporter cette aide en médicaments urgents. Il a aussi contribué à la mobilisation des praticiens mauritaniens expatriés dont 5 sont déjà opérationnels.

Le conseiller du Premier ministre, en charge de la réception des dons, M. Hampaté Bâ a, au nom du comité interministériel chargé de la gestion du Covid-19, remercié le CCME et précisé que cette aide entre dans le cadre de l'engagement du collectif dans la lutte contre le Covid-19. Il a indiqué que cet engagement prend d’autres formes, comme l’organisation de sessions de formation au profit du personnel de santé.

«Je profite de la présence de la presse pour confirmer ce qu’a déjà dit le ministre de la santé, à savoir que la situation est sous contrôle. Mais cela ne doit pas être un motif pour baisser la garde et prendre le risque de nous ramener à la situation de laquelle nous sortons grâce aux efforts de nos équipes médicales mais aussi au respect des mesures barrières qui doit rester de mise», a déclaré le conseiller à la Primature.
Dernière modification : 22/01/2021 11:13:55