Wilaya

Le secteur de la santé dans le Tagant : les potentialités et les obstacles

Tidjikja,  01/12/2020
Le secteur de la santé a de tout temps été un pilier essentiel de l’édifice de construction du pays et de promotion du peuple. C’est pourquoi toutes les nations ont œuvré à la formation des hommes pour développer ce secteur.

Conscient de cet état de fait, l’Etat mauritanien s’est attelé à promouvoir ce secteur qualitativement et au plan quantitatif. C’est ainsi que les centres et postes de santé ont été implantés partout à travers le pays et dotés de moyens matériels et humains. A cela s’ajoute la dynamisation de l’assurance maladie au profit de larges couches de notre société, ce qui s’est traduit, sur le terrain, par l’amélioration de l’état sanitaire général de la population.

La wilaya du Tagant n’a pas manqué de bénéficier de cette attention accordée à la santé tant au niveau de ses équipements sanitaires que du cadre humain, comme l’a souligné le directeur régional de l’action sanitaire, Dr Yemehlou Ould Mohamed Fadel.

Le directeur régional a passé en revue la situation sanitaire de la wilaya après l’apparition de la pandémie covid-19 et des mesures de prévention prises de concert avec les autorités administratives et sécuritaires et tous les acteurs de la wilaya. De telles mesures ont eu des répercussions positives évitant aux habitants de la wilaya jusqu’à présent ce fléau.

S’agissant de la fièvre de la vallée du Rift, apparue au Tagant avec 9 décès et 11 autres personnes atteintes Il a indiqué que les dernières suivent leur traitement au centre hospitalier régional de Tidjikja, notant que le ministère a réagi dès les premières heures de l’apparition de l’épidémie, dépêchant une mission pour s’enquérir de la situation.

Le département a pris plusieurs mesures pour contrer cette fièvre en étroite collaboration avec le ministère du développement rural et les autorités régionales et les autres secteurs concernés.

Le ministère a d’abord lancé une sensibilisation sur ce fléau dans toutes les zones de la wilaya expliquant les manifestations de la maladie, ses types de transmission et comment la prévenir. De même, en rapport avec cela, des moustiquaires imprégnées ont été distribuées aux citoyens des zones ciblées.

M. Ould Mohamed Fadel a précisé que cette campagne a eu un écho très favorable faisant que finalement la situation est sous contrôle, insistant toutefois sur la nécessité de poursuivre les mesures de précaution décrétées.

Parlant des infrastructures sanitaires, il a relevé que la wilaya dispose d’un centre hospitalier équipé de tout le matériel nécessaire avec trois ambulances dont l’une est équipée du matériel de réanimation etc.

Côté ressources humaines, le CHR compte deux médecins généralistes, deux chirurgiens, un gynécologue, un dentiste, un pédiatre ainsi que 13 techniciens supérieurs de santé, 7 infirmiers d’Etat, 13 infirmiers médico sociaux et 5 sages- femmes. Le CHR de Tidjikja a fait l'objet récemment de l’ouverture de trois services : cardiologie et ophtalmologie et une unité de dialyse.

La wilaya dispose en outre, d’un centre de santé de type ‘A’ et 7 de type B à Moudjéria, Nimlane, El Ghoudia, Achram, Rachid, Tichit et N’Beika en plus de 30 points de santé dans nombre de villages et localités. Huit médecins dont deux dentistes et un spécialiste en santé publique ainsi que 8 techniciens supérieurs 32 infirmiers majors 59 infirmiers médico– sociaux, un pharmacien et 13 sages- femmes en plus de 35 accoucheuses traditionnelles prennent en charge ces centre de et points de santé.

Le directeur régional a souligné que ces centres et points de santé sont dotés de 11 ambulances dont une d’intervention rapide relevant que la couverture sanitaire a atteint 75% pour une distance de 5 km et le nombre de consultations au cours des six derniers mois hors CHR a atteint le seuil de 259291.

Les pathologies les plus courantes enregistrées sont les infections pulmonaires, le paludisme, la diarrhée, l'anémie et les infections oculaires.

Pour sa part, le chef du bureau de représentation de la Caisse Nationale d’Assurance Maladie (CNAM), M. Moussa Ould Cheikh, a affirmé que la représentation fournit à ses membres différents services : l’affiliation, la compensation en plus de tous les services de santé fournis par le Centre de santé de Tijikja aux personnes assurées.

Cette année, 38 dossiers d'affiliation, soit la sécurisation de 162 personnes, ont été traités. Au cours de cette année, la représentation a reçu 1445 dossiers d'indemnisation, soit une valeur de 259291 nouvelles ouguiyas, et 6 patients ont bénéficié de soins de santé pendant cette période pour un coût de 77 160 N-UM.

En ce qui concerne les traitements médicaux au sein du Centre Hospitalier de Tidjikja, la représentation de la CNAM a pris en charge 6747 bénéficiaires, y compris des consultations et des examens biologiques et radiographiques.

Pour ce qui est des insuffisances, le chef de bureau de la Cnam a assuré que la Représentation ne dispose que d’un seul travailleur, ce qui nécessite l’affectation d'un personnel capable de répondre aux besoins des clients en temps opportun.

Les services de la représentation souffrent en outre de la faiblesse de l'internet, ce qui rend indispensable d’avoir réseau plus performant.
Dernière modification : 01/12/2020 18:26:57