Activités présidentielles

Le Président de la République supervise le lancement du Programme National de Clôture des Zones Agricoles

Mbout,  16/11/2020
Son Excellence le Président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El-Ghazouani, a supervisé aujourd'hui, lundi, lors de la cérémonie d'ouverture de la nouvelle année scolaire au Gorgol, le lancement du Programme National de Clôture des Zones Agricoles pour la saison 2020/2021.

Son Excellence a dévoilé le rideau de la plaque commémorative, marquant le début des opérations de clôture des zones agricoles sous pluie sur tout le territoire national, dans le cadre du programme «Mes priorités».

Il a suivi ensuite une présentation technique faite par le directeur de l’aménagement rural, M. Sidi Mohamed Ould Mkhaitir, qui fait état de la spécificité de ce programme et de la répartition qu'il prévoit selon les wilayas agricoles.

Le ministre du Développement rural, M. Dy Ould Zeine, a évoqué à cette occasion les implications réelles du discours de Son Excellence le Président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El-Ghazouani dans la ville d'Akjoujt à l'occasion du 59e anniversaire de l'indépendance nationale, dans lequel il a souligné que l'indépendance repose sur trois piliers: l'indépendance politique, l'intégrité territoriale, l'indépendance culturelle et économique.

Il a déclaré: "Vous avez inscrit votre attachement à la consolidation de l'indépendance de notre pays comme une priorité majeure de votre programme électoral," mes promesses. "Vous avez donné la priorité au développement des capacités nationales et après vous être familiarisé avec la réalité du pays, vous avez préparé ‘’Mon programme élargi de priorités’’ pour combler les lacunes et répondre aux catastrophes et aux chocs exogènes tels que la pandémie de Covid 19.

M. Dy Ould Zeine a ajouté que ce programme, qui vient comme une extension du programme ‘’Mes promesses’’ , alloue 31 milliards d'ouguiyas anciennes au secteur du développement rural, ce qui dénote de la détermination de Son Excellence à faire décoller le secteur rural afin afin qu’il puisse jouer son rôle de moteur principal du développement du pays en augmentant la productivité, en réduisant les coûts de production, en aplanissant les difficultés du travail agricole, en améliorant la qualité et la compétitivité du produit national et en augmentant les surfaces cultivables.

Il a affirmé que les cultures pluviales et derrière barrages, l’irrigué, les cultures maraîchères et oasiennes, le développement de l’élevage et l'exploitation de leurs dérivés à partir de programmes vont permettre la réalisation des objectifs susmentionnés.

Le ministre du développement rural a déclaré que les programmes du secteur rural visent soutenir la capacité de la population locale à s'adapter et à promouvoir leur dynamique économique grâce à un ensemble d'activités génératrices de revenus dont le coût au cours de l'année écoulée a atteint deux milliards et 400 millions d'ouguiyas anciennes.

Il a ajouté que l'agriculture pluviale bénéficie d'un programme qui consiste en plusieurs activités importantes liées à la lutte contre les difficultés du travail agricole par la mécanisation des activités agricoles en améliorant les semences et en les produisant localement ; en formant des comités villageois et en les encadrant au niveau des barrages et de l'agriculture hivernale dans les domaines de la production de diverses semences.

Il a souligné que ces activités englobaient le programme d'aménagement agricole et le suivi de la mise en œuvre du programme de construction de 74 barrages annoncé en janvier 2020. Trente d'entre eux ont déjà été exploités dans la campagne en cours sans constater de problème structurel malgré les fortes pluies de la dernière saison d'hivernage.
Dernière modification : 17/11/2020 09:52:34