Activités gouvernementales

Nouakchott : Le ministre de l'Education nationale visite le séminaire de formation des inspecteur à l'ENI

Nouakchott,  26/10/2020
Le ministre de l'Education nationale, de la Formation technique et de la Réforme, M. Mohamed Melaïnine Ould Eyih, a visité lundi le séminaire de formation des inspecteurs sur le programme de la première année du cycle fondamental, organisé à l'Ecole normale des instituteurs (ENI) de Nouakchott.

Le ministre tout en se félicitant des efforts déployés par les inspecteurs dans la réforme du système éducatif, a exhorté les les participants au séminaire à jouer leur pleinement rôle d'évaluation et de suivi notamment.

Il a ajouté que le ministère œuvrera à l'amélioration des conditions matérielles et morales des inspecteurs, dans la mesure du possible, et souligné que la réforme commence et se termine par l'enseignement fondamental car c'est la base solide de toute action pédagogique.

Il a précisé que le secteur a pris l'habitude de se concerter avec les experts, les partenaires et ceux qui ont une expérience dans l'opération pédagogique pour prendre en considération dans le processus de concertation qui sera organisé l'année prochaine.

Le ministre a jeté la lumière sur l'évaluation des enseignants que le ministère compte organiser, précisant que l'objectif de cette opération est d'évaluer leur niveau pour l'améliorer éventuellement.

De son côté, le porte-parole des inspecteurs a loué le processus suivi actuellement par le ministère et sa contribution à l'amélioration du niveau des élèves, appelant à adopter un processus parallèle pour l'amélioration des conditions matérielles et morales des enseignants et des inspecteurs, notant que l'investissement dans les ressources humaines est plus important que l'investissement dans les moyens malgré son importance.

En marge de la visite, le ministre a rencontré certaines mères des élèves participant à la session complémentaire du baccalauréat qui lui ont exprimé des griefs sur la correction et la surveillance durant la première session tout en dénonçant ce qu'elles ont appelé l'anarchie et le manque de professionnalisme, et estimant que que la correction a été confiée à des non professionnels.

En réponse à ces remarques, le ministre a indiqué que l'objectif essentiel du ministère est d'élever le taux d'admission en respectant le niveau scientifique exigé et non le contraire.

Il a en outre souligné qu'il a demandé aux professeurs qui proposent des sujets d'examen de donner des sujets abordables compte tenu de la période d'arrêt des cours à cause de l'épidémie du coronavirus.

En ce qui concerne les rumeurs véhiculées sur le manque de surveillants durant les examens, le ministre a indiqué que son département n'a trouvé aucune preuve pouvant confirmer cela après l'enquête menée à ce sujet.

Dernière modification : 26/10/2020 20:28:21