Activités gouvernementales

Démarrage d’un atelier sur la carte sanitaire

Nouakchott,  20/10/2020
Un atelier de restitution de l’étude sur l’élaboration d'une carte sanitaire a débuté, mercredi à Nouakchott. Il doit permettre une réflexion approfondie sur les grands enjeux sanitaires et une programmation des actions futures.

L’objectif de l’’atelier, de deux jours, est d’établir une carte sanitaire globale pour les dix prochaines années, dans la ligne de la politique du gouvernement relative à l’accès des populations, particulièrement les plus vulnérables, à des services de santé de qualité.

Le ministre de la Santé, M. Mohamed Nedhirou Ould Hamed, a déclaré, à cette occasion, que le gouvernement est déterminé à assurer aux populations des services de santé de qualité, conformes aux objectifs de développement durable, et de réduire les risques financiers liés à la maladie, sans aucune forme d’exclusion ou de discrimination..

Il a ajouté que son département a entrepris des réformes essentielles, et a réalisé et équipé des infrastructures de base afin de rapprocher les services de santé des populations.

M. Mohamed Nedhirou Ould Hamed a souligné que la carte de la santé est un instrument essentiel de planification et la rationalisation des services de santé, tout comme elle est une aide à la prise de décisions, à tous les niveaux de la pyramide sanitaire.

De son côté, le chef de délégation de l’Union européenne, SEM Giacomo Durazzo, a indiqué que l’accessibilité à des services de santé de qualité est fondamental pour les populations, et constitue l’un des principaux défis à atteindre pour les années à venir. Il a précisé que la carte sanitaire est considérée comme un outil fondamental pour la rationalisation de l’offre de soins. "Sans la rationalisation, l’objectif visé par la qualité des prestations sanitaires n’est atteignable dans aucun système sanitaire", a affirmé le chef de délégation.
Dernière modification : 20/10/2020 17:07:36