Presse

Le syndicat des journalistes organise une cérémonie d'hommage à la mémoire du disparu Sidi Ould Bé

Nouakchott,  10/10/2020
Le syndicat des journalistes mauritaniens a organisé vendredi soir à Nouakchott, une cérémonie d'hommage à la mémoire de l'un de ses membres fondateurs, le journaliste Sidi Ould Bé, décédé début septembre dernier, qu'Allah l'accueille dans Son Paradis.

Les intervenants au cours de la cérémonie ont été unanimes à se féliciter du professionnalisme du disparu, de son dévouement au travail et de son abnégation dans la défense des droits des travailleurs et des personnes victimes de l'arbitraire. Ils ont en outre mis en relief sa sincérité, sa simplicité et sa conduite irréprochable.

Dans un mot prononcé pour la circonstance, le président du syndicat des journalistes, M. Mohamed Salem Ould Dah, a rendu hommage aux nobles qualités du disparu et au rôle qu'il a joué dans la fondation du syndicat des journalistes, précisant qu'il occupait la deuxième place sur la liste de ses fondateurs et qu'il était l'un de ses principaux appuis.

Pour sa part, le porte-parole de la famille du disparu, M. El Kounti Ould Bé, a remercié le syndicat des journalistes et tous ceux qui ont partagé avec la famille ses peines, notamment le directeur général de l'Agence Mauritanienne d'Information (AMI), où exerçait le disparu, pour sa noble position vis-à-vis de la famille, durant la maladie du disparu.

De son côté, le directeur général de l'AMI, M. Mohamed Vall Ould Oumeïr, a rappelé certaines qualités du disparu tout au long de son parcours professionnel, malgré sa courte durée de vie.

Il a précisé que durant le peu de temps qu'ils ont passé ensemble à l'AMI, Sidi Ould Bé était toujours décidé à préserver les intérêts des travailleurs, détestait l'arbitraire et ne l'acceptait jamais, affirmant, dans ce cadre, qu'il l'a toujours conseillé, sans jamais chercher à obtenir des faveurs personnelles.

Le porte-parole des camarades de Sidi Ould Bé, le rédacteur en chef du site électronique de l'AMI, M. Moctar Ould Taleb Nafé, a indiqué que le disparu était jeune, du point de vue âge, mais qu'il était grand dans ses objectifs et ses ambitions, soulignant qu'il était très aimé par les autres, car il était sincère et se tenait toujours aux côtés des victimes de l'arbitraire, avec sagesse et prêt au dialogue pour convaincre.

La soirée s'est déroulée en présence de membres de la famille du disparu, de ses camarades et d'un grand nombre de journalistes.

Dernière modification : 10/10/2020 20:37:41