Economie

Le ministère des Finances présente les nouvelles procédures de préparation et d’exécution du budget de l’Etat

Nouakchott,  07/10/2020
Le ministère des Finances a organisé, mercredi matin, à Nouakchott, un colloque pour présenter et expliquer les nouvelles modalités et procédures de préparation et d’exécution du budget de l’État.

Cette rencontre, à laquelle prennent part les secrétaires généraux, les inspecteurs et directeurs des ministères concernés, vise à informer les responsables de la préparation et de l’exécution du budget de l’Etat au sujet des procédures qui ont pour but de moderniser et de simplifier l’exécution du budget. Cela nécessite la généralisation du système Rachad aux wilayas de l’intérieur et aux missions diplomatiques à l’étranger pour permettre aux différentes parties concernées, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de gérer leur budget à travers ce système transparent.

Ces nouvelles procédures accordent une totale liberté aux départements ministériels pour effectuer les transferts, emprunts et autres opérations faites dans ce cadre à travers le budget, dont les rubriques s’accordent avec l’activité exécutée dans le cadre des politiques publiques, en lien avec le programme élargi de croissance économique du président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani « Taahoudati ».

Le secrétaire général du Ministère des Finances, M. Yacoub Ould Ahmed Aicha, a affirmé, dans un mot prononcé pour l’occasion, que l’amélioration du rendement au niveau des finances publiques constitue l’une des principales conditions de réalisation des objectifs de développement économique et social. D’autant que le président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, les avait évoqués dans son programme « Taahoudati », qui est la référence de base de la plupart des plans d’action et stratégies adoptés par le ministère des Finances.

Il a ajouté que le département des finances a effectué cette année une batterie de procédures et modalités visant à moderniser les diverses étapes d’exécution des lois budgétaires en vue de rationaliser les dépenses publiques et gérer de façon adéquate les finances publiques. C’est ainsi que les divers ministères concernés par leur exécution recevront tous leurs transferts respectifs prévus dans la loi de finances 2020, et qui étaient précédemment exécutés au titre des dépenses communes. Les gestionnaires auront une plus grande liberté pour gérer leurs budgets.

Le secrétaire général du Ministère des Finances a ajouté que ces procédures comportent également la généralisation du système Rachad à l’ensemble des wilayas de l’intérieur, de même que toutes nos missions diplomatiques à l’extérieur, en plus de la liaison des ministères au système Rateb pour leur donner la possibilité de traiter certaines modalités de paiement mensuel des fonctionnaires de l’Etat.

Il a affirmé que dans le cadre de la préparation du budget général de l’Etat pour l’année 2021, des crédits budgétaires sont accordées sur la base des programmes et activités opérés dans le cadre des politiques publiques, notamment le programme élargi « Taahoudati » de Son Excellence le Président de la République.
Dernière modification : 07/10/2020 18:25:55