Politique

Des étapes décisives dans la coopération mauritano-koweitienne

Nouakchott,  04/10/2020
Les débuts des relations de contact et de coopération entre les peuples mauritanien et koweïtien remontent à la période qui a précédé les indépendances des deux pays. C’est ainsi que les Mauritaniens qui se rendaient pour le pèlerinage à la Mecque où certains parmi eux s’établissaient définitivement en terre sainte et d’autres, de retour par le Koweït étaient depuis les premières années du 20e siècle des « ambassadeurs » de l’école Chenguitiya du savoir.

Le Koweït avait été le premier pays ,après la Tunisie, à avoir tissé des rapports avec la Mauritanie dès son indépendance et participé au renforcement de sa place dans l’espace arabe, grâce notamment à la presse koweïtienne qui a contribué à faire connaitre la Mauritanie, son histoire, sa culture, son patrimoine et sa riche et féconde production littéraire, scientifique et religieuse.

Les relations diplomatiques entre Nouakchott et Koweït City, qui ont eu raison de la distance entre les deux pays, se sont renforcées à la faveur des visites que Feu l’Émir de l’État du Koweït, Son Altesse Cheikh Sabah al- Jabir Al-Sabah a effectuées en Mauritanie au milieu des années 70, impulsant du coup des relations de fraternité et de coopération, dont l’excellence aura un impact positif sur les différents secteurs de développement de la Mauritanie.

A partir de la même période les établissements koweitiens d’enseignement et de formation ont accueilli, par dizaines, les étudiants et stagiaires mauritaniens de culture arabe, permettant ainsi de rompre avec le confinement culturel imposé par l’ancien colonisateur qui n’avait pas intégré l’enseignement arabe dans les structures d’enseignement publique. Ce dernier étant limité aux écoles classiques traditionnelles (Mahadras) et aux sciences religieuses et à la langue arabe.

Dans le domaine des financements, le Koweït a continué à accompagner généreusement les programmes de développement et de création d’infrastructures en Mauritanie, aux côtés des autres institutions financières arabes et internationales. De même, les organisations koweitiennes humanitaires, de secours, et d’assistance sociale ont apporté des financements conséquents dans leurs domaines d’intervention partout en Mauritanie.

Au cours des dernières décennies, le Koweït et la Mauritanie ont signé de nombreuses conventions relatives à des secteurs vitaux et développé leur coopération en matière d’affaires islamiques, des Awghafs, et des secteurs économiques, techniques et commerciaux.

Les protocoles d’entente signés entre les deux pays ont porté notamment sur le transport aérien et la santé.

Par ailleurs, le Fonds koweitien a financé les troisième et quatrième lots du projet du réseau d’adduction d’eau potable à Nouakchott pour un montant de plus de 10 milliards MRU.

Les relations entre la Mauritanie et le Fonds koweïtien avaient débuté en 1975 quand ils avaient signé leur premier accord relatif à l’entretien routier.

Depuis cette année, les activités du fonds se sont poursuivies en Mauritanie et la coopération a intégré de nouveaux projets comme les réseaux de moyenne tension dans les zones du sud et est du pays et la contribution dans certains financements de la Caisse de Développement et Dépôt (CDD), en plus de l’approvisionnement de la ville de Nouakchott en eau provenant du fleuve Sénégal et un certain nombre de crédits et d’importants projets.

Dans ce cadre, les deux pays ont créé, en 2012, un comité mixte de coopération qui constitue un cadre juridique pour la promotion dans tous les domaines et le suivi de l’exécution des conventions et programmes signés par les deux parties.

La Mauritanie et le fonds koweïtien pour le développement économique arabe ont signé le 9 novembre 2019 un prêt de dix millions dinars koweïtien pour le financement d’une route de 150 km reliant les Néma et Nbeiguet Lahwach, wilaya du Hodh Echarghi.

Au plan populaire, le Koweït abrite actuellement une colonie mauritanienne, pour l’essentiel, une élite intellectuelle. Sa contribue efficace aux secteurs de l’éducation et des Awghafs est hautement appréciée.

Son Altesse feu Cheikh Sabah al- Jabir Al-Sabah a marqué son attachement à la Mauritanie par deux visites. La première, en 2010, et la seconde, en 2016, à l’occasion du sommet de la Ligue Arabe à Nouakchott.

Il était parmi les rares dirigeants arabes qui ont tenu à assister à Nouakchott au sommet pour la Ligue des Etats Arabes.

L’État du Koweït était fidèle aux principes de solidarité arabe, sensible aux problèmes et préoccupations des peuples arabes et islamiques, et d’une grande générosité à l’endroit de tous.
Dernière modification : 05/10/2020 15:52:33