Activités parlementaires

Lancement des activités du groupe parlementaire pour la promotion des ressources minières et gazières

Nouakchott,  08/09/2020
Les activités du groupe parlementaire pour la promotion des ressources minières et gazières ont été lancées mardi, à la salle Tichitt, de l’Assemblée nationale à Nouakchott, lors d’une cérémonie, présidée par le premier vice-président de la chambre, M.Hamadi Ould Meïmou.

Dans son mot à cette occasion, M. Meïmou a souligné que la Mauritanie est riche en ressources naturelles, dont certaines non exploitées.

« Ces ressources constituent un pilier sur lequel repose l’économie nationale. Il s’agit de ressources non renouvelables et qui doivent être exploitées d’une manière optimale et bénéfique pour les générations futures «.

Le vice-président de l’Assemblée nationale a également souligné la nécessité d’impliquer les législateurs dans la gestion de ces ressources. « C’est ce qui est à l’origine de ce groupe. Nous espérons qu’il soit un ajout capital aux efforts tendant à assurer une gestion rationnelle et efficace de ces ressources ».

Pour sa part, le président du groupe parlementaire pour la promotion des ressources minières et gazières, M. Baba Ould Benyoug, a précisé que la constitution de son groupe s’inscrit dans le cadre de l’intérêt croissant accordé aux ressources minières et gazières, l’extension de leur champ d’exploitation et le développement de leur usage.

« Soumises parfois à la mauvaise exploitation et à la mauvaise gestion, ces ressources nécessitent un travail conjoint pour réduire ces risques ».

M. Benyoug a ajouté que la première du mandat du Président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, a donné lieu à consécration du rôle des institutions et l’édification de l’État de droit et de la justice. « Elle a prouvé la capacité de notre institution à assumer pleinement sa mission quand l’opportunité lui est offerte. ».

Pour sa part, le ministre du Pétrole, de l’Énergie et des Mines, M. Abdessalam Ould Mohamed Saleh, a salué la création du groupe parlementaire, et a souligné que le secteur minier en Mauritanie souffrait d’un déficit cruel en termes des ressources humaines, ce que rend difficile la mise en œuvre de politiques efficaces et productives.

« Notre département s’attèle actuellement à la collecte des données sur ce qui existe, afin de sortir avec une vision claire de ce que le secteur peut apporter. Certains principes dicteront l’action de notre département, à savoir la réalisation du maximum d’efficacité, la transparence totale et la formation technique et professionnelle du cadre humain ».

M. Mohamed Saleh a enfin exprimé sa volonté de travailler en étroite collaboration avec le nouveau groupe parlementaire.
Dernière modification : 08/09/2020 21:21:36