Politique

Le député Biram Dah Abeïd dément les propos qui lui sont attribués au sujet de la candidature du Président de la République

Nouakchott,  31/08/2020
Le député Biram Dah Abeïd s’est dit surpris par la publication d'informations erronées selon lesquelles il avait caché aux médias le contenu de ses entretiens avec le Président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, surtout à propos de la volonté du président de la République pour un deuxième mandat.

Il a ajouté que la nouvelle, largement diffusée, précise qu’il a été l’objet de sévères menaces et de manquement de la part du président de la République. «Tout cela est dénué de tout fondement ».

M. Abeïd a précisé, dans un communiqué parvenu à l’AMI, que son entretien avec le Président de la République était focalisé sur les sujets publiés par les médias publics, indépendants et la presse internationale et avait trait aux attentes de tous les citoyens comme la fin de toute injustice, le renforcement de la démocratie, les libertés, la séparation des pouvoirs, l'indépendance de la justice et l'indépendance du pouvoir législatif.

« Le président de la République m’a assuré qu'il est déterminé dans la lutte contre la pauvreté, le chômage et la corruption ».

Il a ajouté que le président de la République a clairement indiqué qu'il s’oppose à l'abus de pouvoir, au vol, à l'exclusion et à la confrontation de l'opposition, indiquant que cette dernière dispose d'un espace reconnu par le système démocratique.

« Au cours de l’entretien, le Président de la République a insisté sur l’intransigeance face au détournement des deniers publics, à l’atteinte aux droits de l’Homme et à l’unité nationale, affirmant que toutes ces questions seront traitées avec minutie et que la porte est largement ouverte à tous ».

Le député Abdeïd a enfin déclaré qu’après investigations, il apparait clairement que l’auteur de ces allégations a été soudoyé par des parties bien connues.
« Le journaliste qui m’a interviewé a dénaturé mes propos en contrepartie d’une corruption financière d’une partie bien connue dont les intentions sont inavouées ».
Dernière modification : 01/09/2020 20:30:53