Wilaya

La CDD en Adrar : un levier de développement aux multiples incidences

Atar,  15/08/2020
La Caisse de dépôt et de développement (CDD) en Adrar est un levier de développement important aux incidences multiples : ses prêts concessionnels et autres financements qui entrent dans le circuit économique de la wilaya, contribuent à créer au niveau local, de nombreux projets de développement dans divers secteurs de la vie économique et sociale.

Ces interventions contribuent à la création de nombreuses opportunités, renforcent la politique de l'emploi, garantissent la réduction du chômage et de la pauvreté et limitent les souffrances de la population locale. A cela s’ajoute la contribution à la réduction du fossé entre les différentes classes de la société par la création d’un espace de développement favorable à un essor économique global.

Le bureau de l'Agence mauritanienne d’information a réalisé un reportage sur le terrain qui montre le rôle de la CDD dans la dynamisation économique de la wilaya selon le témoignage des bénéficiaires des services de la Caisse.

M. Cheikh Ibrahim Ould Mohamed Habib, chef de l'Agence CDD en Adrar, a expliqué que celle-ci a démarré ses activités en 2013 et a mis en œuvre de nombreux programmes en appui à la politique de l'emploi. Il a ajouté que son Agence a financé plus de 629 projets générateurs de revenus entre 2013 et 2020, avec une enveloppe de 26.520.000 MRU au profit de la population de la wilaya.

Il a expliqué qu'un nouveau programme sera mis en œuvre au profit de 7 communes rurales dans le cadre du programme «Mes priorités ».

Le chef d’Agence a souligné que ce programme passe par plusieurs étapes, de la soumission des dossiers à leur approbation puis au décaissement des fonds au profit des bénéficiaires : des coopératives ou des responsables de projets individuels.

Ces projets, dit-il, couvrent tous les domaines vitaux comme l'agriculture, l'artisanat, la construction, le commerce, l’élevage, les services et le tourisme, afin de créer un espace local qui permet la promotion du développement local et contribue à la relance économique.

Il a rappelé les critères de base pour l'octroi de prêts ajoutant que c’est la commission régionale présidée par le wali qui supervise, étudie et approuve les dossiers ; la Caisse dispose selon le chef d’agence, d’un mécanisme de suivi, et est en contact direct avec les bénéficiaires afin d'assurer le paiement des mensualités programmées pour garantir la pérennité du système de financement.

M. Ould Mohamed Habib a souligné l'importance du remboursement des prêts pour assurer l'efficacité des interventions à l'avenir, soulignant que la loi n ° 2011-27 énonce en son article 11 les procédures juridiques spécifiques pour le recouvrement des sommes dues à la CDD.

Le chef de l'agence de la Caisse en Adrar a expliqué que le principal objectif de la création de la CDD était de mettre en œuvre les programmes de l'État visant à élever le niveau économique de la population, en créant des emplois, en promouvant le développement, en redynamisant le marché local et en stimulant le circuit économique de la wilaya en y injectant des fonds qui contribuent au développement de divers secteurs.

Il a indiqué que les répercussions de ces projets sont très importantes sur la population de l'Adrar, dont une grande proportion de pauvres est ciblée, ce qui augmente la valeur de ces fonds du fait de leur contribution à la création d'emplois et à la promotion de secteurs vitaux dans la wilaya.

Pour sa part, M. Fatima Mint Ahmed, responsable de la coopérative Nasr, l'une des bénéficiaires des fonds de la CDD, a indiqué qu'elle avait bénéficié d'un prêt d’un million UM qui lui a permis d’ouvrir un atelier de couture au marché central d'Atar avec sept employés. Cette initiative a largement contribué à la formation de nombreux jeunes dans le domaine de la couture et à l'approvisionnement du marché en vêtements confectionnés localement.

Quant à Mohamed Yahya Ould Boukhari, l'un des bénéficiaires des services de la Caisse, il déclare avoir obtenu un financement de 40 000 MRU pour ouvrir une blanchisserie moderne, créer des emplois et participer à assurer une vie décente à de nombreuses familles qui avaient cruellement besoin de ce projet.

Les bénéficiaires des fonds de la CDD dans la wilaya ont unanimement reconnu l’importance de ses interventions qui ont contribué à réduire la pauvreté ainsi que son rôle central dans la lutte contre le chômage, notamment des jeunes, sans compter son appui à la politique de la wilaya dans le domaine de l'amélioration des services publics et de la promotion des investissements en Adrar.
Dernière modification : 15/08/2020 16:22:07