Activités gouvernementales

Accord de partenariat entre « Taazour » et la Commission nationale des Droits de l'homme

Nouakchott,  12/08/2020
Le délégué général à la Solidarité nationale et à la lutte contre l'exclusion, M. Mohamed Mahmoud Ould Bouasria, et le président de la Commission nationale des Droits de l'homme, M. Ahmed Salem Ould Bouhoubeini, ont signé, mercredi à Nouakchott, une convention de partenariat.

Cet accord, qui garantit coopération et complémentarité entre les deux parties, formalise la volonté de Taazour et de la CNDH d'établir un partenariat constructif afin de répondre aux principaux besoins des groupes pauvres et vulnérables de la population qui ont souffert ou souffrent encore d'injustice et de marginalisation.

Cet accord vise également à développer la coopération entre les différents acteurs dans le domaine des droits de l'homme pour relever les défis liés à la garantie des droits sociaux et économiques des groupes cibles, notamment en matière d'accès à l'eau potable, aux services de santé et d'éducation. Il s’agit d’assurer un niveau de vie décent aux citoyens, en leur fournissant l'électricité et tous les droits économiques, sociaux et culturels. A cela s’ajoute la formation et l’encadrement dans les domaines de la gestion de projets générateurs de revenus, afin de renforcer leur inclusion économique.

Dans une déclaration, en marge de la cérémonie de signature, le délégué général de Taazour a affirmé que cet accord, le premier du genre au niveau national, traduit la volonté nationale de conjuguer les efforts de tous afin de protéger les droits de l'homme, et de les porter au niveau des aspirations et des espoirs des groupes concernés.

Il a ajouté que le partenariat servira de moyen de communication entre l'organe exécutif et les autorités compétentes, et qu’il inaugure une nouvelle ère de coopération et d'intégration effective de tous les acteurs des droits de l'homme. Il offrira, en outre, des opportunités à Taazour pour atteindre rapidement les groupes cibles, et satisfaire leurs besoins qui sont la pierre angulaire des programmes et projets de la délégation.

La commission, a-t-il conclu, œuvrera de concert avec tous les acteurs impliqués afin d'atteindre les groupes bénéficiaires, de changer leur réalité et leur permettre de combler les handicaps.

Pour sa part, le président de la Commission nationale des Droits de l'homme s’est dit heureux d’être parvenu à cet accord selon lequel la commission sera un partenaire consultatif de la délégation en vertu des missions qui lui sont confiées : traiter avec la société civile, recevoir des plaintes, exploiter une banque de données.

Il a appelé les organisations non gouvernementales opérant dans le domaine des droits de l'homme à rejoindre la Commission nationale des droits de l'homme, qui fera tout son possible pour assurer le lien entre la commission et les différentes organisations travaillant dans le domaine, afin d'unifier tous les efforts et d’atteindre leurs objectifs communs.
Dernière modification : 12/08/2020 17:22:44