Presse

Démarrage d’une formation sur la communication en période de crise au profit des journalistes de l’AMI

Nouakchott,  05/08/2020
Le coup d’envoi de la session de renforcement des capacités de l’Agence mauritanienne d’information sur la communication de risques et l’engagement communautaire a été donné mercredi, à Nouakchott. La formation qui se déroulera sur trois jours, sera animée via visioconférence par des experts onusiens et nationaux. Des interventions des participants sont également prévues.

Soixante journalistes de l’AMI participent à cette initiative conjointe du Système des Nations Unies et de l’AMI qui permettra, selon les organisateurs, de mieux outiller les journalistes dans la couverture de l’actualité liée au COVID-19. Cette session fait également écho à la campagne « verified » engagée par les Nations Unies qui vise à lutter contre la prolifération des fausses nouvelles liées au COVID-19 en élargissant le volume et la portée des informations fiables et précises sur la maladie.

« Les journalistes et autres professionnels des médias ont également un rôle crucial à jouer dans le cadre de la riposte face à la pandémie » déclare M. Marc Lucet Représentant de l’UNICEF en Mauritanie qui s’exprime au nom du Coordinateur résident du SNU. Il rappelle que « le système des Nations Unies incite les gouvernements et autres acteurs à faire en sorte que les journalistes puissent faire leur travail, pendant la pandémie et au-delà ».

La tenue de cette session à la demande de l’AMI, poursuit-il, traduit la volonté de la Mauritanie, en particulier des médias de renforcer leurs compétences d’être mieux outillés afin de faire face à des crises importantes telle que la COVID-19.

Il a salué les efforts du gouvernement qui a mis en œuvre des stratégies, « assorties d’outils ludiques accessibles à tous, à travers leur traduction dans les langues nationales et leur promotion sur les réseaux sociaux, journaux, radios et chaines de télévision ».

Dans son mot, le Secrétaire général du Ministère de la Culture, de l’Artisanat et des Relations avec le Parlement, Dr Ahmedou Khteïra a souligné le rôle majeur que la presse a joué dans la lutte contre la propagation du virus, précisant qu’elle a travaillé avec beaucoup de professionnalisme.

Rappelant que cette session intervient moins d’une semaine après la clôture de journées de réflexion organisées par l’AMI, le secrétaire général précise que le secteur des médias est l’une des priorités du président de la République M. Mohamed Cheikh El Ghazouani, d’où la mise en place d’une commission composée de professionnels des médias, chargée de la réforme du secteur.

Les organisateurs, pour leur part, ont indiqué que ces sessions de formation rentrent dans le cadre des efforts globaux de lutte contre la stigmatisation, la discrimination, la xénophobie et le racisme liées à la pandémie. Pour eux, la désinformation, la peur et la stigmatisation et un faux sentiment de protection ne cessent de se répandre. Le renforcement des capacités des journalistes est donc une nécessité.
Dernière modification : 05/08/2020 15:32:53