Presse

Lancement des journées de réflexion ‘’l’AMI : évaluation et prospectives’’

Nouakchott,  01/08/2020
Le ministre de la Culture, de l'artisanat et des relations avec le parlement, Dr Sidi Mohamed Ould Ghaber, a supervisé samedi le lancement de journées de réflexion, intitulées: ‘’l'Agence Mauritanienne d’Information (AMI) : évaluation et prospectives’’

Ces journées, qui durent deux jours, visent consolider les atouts de l’Agence enregistrés depuis sa création à ce jour, tout en œuvrant pour des perspectives meilleures pour la profession.


Le ministre de la Culture, de l'artisanat et des relations avec le parlement a souligné, dans un mot pour la circonstance, que l'organisation de cette manifestation, la première du genre, est pour lui une source de fierté, doublée d’une autre joie, celle de la célébration de la fête bénie de l'Aïd Al-Adha, qui coïncide avec le premier anniversaire de l'investiture du Président de la République, M. Mohamed Cheikh El Ghazouani.

Le Président de la République, poursuit le ministre, a au premier abord fait preuve d’une vision clairvoyante pour professionnaliser et développer la presse aussi bien publique que privée, conscient qu’il est de son rôle majeur.

Il a ajouté que chacun enregistre avec satisfaction les félicitations adressées par le Président de la République à tous les professionnels des médias à l'occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse et soulignant l'importance de leur rôle dans la lutte contre la pandémie du coronavirus.

Tout comme il a noté son soutien à l’ancrage de la liberté de la presse, de concert avec les départements ministériels concernés et les syndicats de la presse et sa décision de créer une commission nationale de la réforme du secteur de l’information.

Le directeur général de l'AMI, M. Mohamed Fall Oumeir Beye, a, pour sa part, précisé que ces journées de réflexion sont l'occasion de faire le bilan de ce qui a été réalisé en partant d'une nouvelle gouvernance marquée par un engagement soutenu dans les affaires publiques, notamment dans le domaine des médias, dont les performances sont encore en deçà du niveau requis.

Il a ajouté que cette réunion représente un grand jour dans l'histoire de notre pays. C’est ainsi qu’au plan symbolique, elle marque l’accès à la Présidence de la République suite à des élections transparentes et pluralistes que le meilleur a gagné.

Le directeur général de l'AMI a fait état du lancement d'un magazine mensuel publié par l'agence mauritanienne d’information, et qui traite plus en profondeur de diverses questions liées à la vie de la nation.

M. Ould Oumeir a indiqué que l’Agence, dans son effort tendant à accompagner le rythme de l’évolution de l’époque, a créé un département spécial dédié à l’audiovisuel et lancé une page Facebook et publie désormais sur Tweeter, Instagram et You tube afin d’ouvrir la voie devant le public officiel de notre pays aux réseaux sociaux indispensables aujourd’hui.

L’AMI a créé, en outre, une cellule de formation dont toutes les composantes de la production de nouvelles ont bénéficié, et s'apprête désormais à former 60 journalistes dans le domaine de l'exercice de la profession en temps de crise, notamment sanitaire en coopération avec le représentant de l'Organisation mondiale de la santé dans notre pays. A cela s'ajoute la relance des activités de tous les bureaux régionaux avant la fin de l'année pour suivre le rythme de notre développement dans tous les coins du pays.

La première journée a été marquée par deux conférences, l'une sur la professionnalisation de la pratique journalistique et l'autre sur l'évaluation de l’action de l'agence mauritanienne d’information, animées par des professeurs et des experts du domaine.

La cérémonie s'est déroulée en présence du conseiller du Président de la République, chargé de l’information, du président de la Haute Autorité de la Presse et de l'Audiovisuel, du président d’une commission nationale de la réforme du secteur des médias, , des directeurs des institutions publiques de presse et d'un grand groupe de pionniers de la presse et des médias dans le pays.


Dernière modification : 01/08/2020 15:31:13