Social

Tevragh-Zeina : Dénomination d’une avenue à Nouakchott

Nouakchott,  25/07/2020
Le nom, du grand moudjahid et éminent prêcheur El Hadj Mahmoud Ba, a été attribué, samedi, par la commune de Tevragh-Zeïna, wilaya de Nouakchott Ouest à l’avenue allant du carrefour situé en face de l’ambassade de France pour à celui en face du ministère des Affaires étrangères.

Signe de reconnaissance et d’appréciation du rôle connu du grand moudjahid et éminent prêcheur El Hadj Mahmoud Ba dans la vulgarisation de la science et dans la résistance culturelle, ce baptême d’avenue a donné lieu à une cérémonie, organisée par la commune de Tevragh-Zeïna, sous la supervision du wali de Nouakchott Ouest, M. Abderrahmane Ould El Hacen, en présence de la présidente de la Région de Nouakchott, Mme. Fatimettou Mint Abdel Maleck.

S’exprimant pour l’occasion, le maire de la commune de Tevragh-Zeïna, M. Taleb Ould Mahjoub, a précisé : « l’attribution du nom du grand moudjahid et éminent prêcheur El Hadj Mahmoud Ba à cette avenue est une reconnaissance de la place et du respect dont jouit cette personnalité nationale ».

Il a ajouté que sa commune entend par ce geste apprécier les contributions grandioses de cette éminente personnalité dans la diffusion de la connaissance et du savoir en Mauritanie et dans l’Afrique subsaharienne.

“Feu El Hadj Mahmoud Ba, en plus de son rôle scientifique et éducatif, était un vrai conciliateur imbibé des valeurs de justice, d’équité, et de raffinement de la religion. Son œuvre et son rayonnement ont dépassé les frontières du pays, ce qui explique que de nombreux africains soient venus étudier en Mauritanie».

M. Mahjoub a enfin précisé que la décision d'attribuer aux principales avenues de la commune, le nom des sommités nationales concrétise la vision politique perspicace du Président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, et est en harmonie son projet de société.

Pour sa part, la présidente de la Région de Nouakchott a remis à la famille de feu El Hadj Mahmoud Ba une déclaration d’honneur.

Parlant au nom de la famille, M. Brahim El Hadj Mahmoud Ba, a souligné que sa famille et lui-même « sont très affectés par cette distinction qui dénote de l’authenticité du peuple mauritanien, fier de sa diversité ethnique et de sa richesse culturelle ».

S’agissant du porte-parole des écoles religieuses Al Falah, le journaliste à la retraite Ba Abderrahmane Demba, a souligné que cette appellation, qui permet de faire revivre la mémoire d’une personnalité exceptionnelle, constitue aussi une reconnaissance de l’identité arabe mauritanienne.

« Cette dénomination ne signifie pas seulement la reconnaissance de l’homme et ses œuvres, mais plutôt une réconciliation entre le citoyen mauritanien et son passé glorieux dont le défunt était une étape éclatante », a conclu M. Ba.
Dernière modification : 25/07/2020 20:58:59