Politique

Premier ministre: Le président de la République a créé une atmosphère qui a permis à tous les citoyens de contribuer à la construction de leur pays

Nouakchott,  13/06/2020
Le Premier ministre, M. Ismail Bedda Cheikh Sidiya, a expliqué que le président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El-Ghazouani, a créé depuis son arrivée au pouvoir, un climat permettant à tous les citoyens mauritaniens de contribuer à la construction de leur pays.

Il a ajouté, lors d'une conférence de presse tenue ce samedi soir, dans l'ancien Palais des Congrès de Nouakchott, que le souci premier du gouvernement est de servir les citoyens où qu'ils se trouvent et de leur fournir diverses conditions appropriées conformément aux instructions de Son Excellence le Président de la République.

Il a indiqué que l'intervention supervisée vendredi par le Président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, qui bénéficiera à plus de 186 mille familles, constitue la deuxième intervention de la Délégation nationale de solidarité sociale et de lutte contre l'exclusion (Taazour) après sa première intervention dans laquelle des denrées de base ont été fournis à quelque 30 mille familles.

Le Premier ministre a souligné que la fourniture d'une assistance en espèces a été effectuée selon des critères qui prennent en compte la nécessité faire parvenir cette aide en un temps record et simultanément à ceux qui la méritent sur l’ensemble du territoire national, dans un délai d'environ 15 jours.

Il a indiqué que ces programmes mis en œuvre par la Délégation Taazour sont partie intégrante d'autres programmes visant à améliorer les conditions des couches vulnérables de notre société.

Dans cette conférence de presse, le Premier ministre a indiqué que le gouvernement s’engage à être clair avec l’opinion publique et à édifier les citoyens sur les questions qui les intéressent.

Le Président de la République, dit-il, a créé un environnement permettant à chacun de contribuer à l’édification nationale. Il a appelé les citoyens à contribuer au contrôle de la pandémie par l'engagement et le respect des mesures de précaution.

Le programme qui est supervisé par Taazour fait partie, entre autres, des programmes visant à améliorer les conditions de vie des classes vulnérables de notre société, ce qui participe à l’effort visant à parvenir à l'autosuffisance dans tous les domaines.

La pandémie a fourni l'occasion de développer et de renforcer notre système de santé et de le rendre capable de faire face aux défis urgents.

L'intervention, qui a été supervisée par Son Excellence le Président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El-Ghazouani hier, et dont bénéficieront plus de 186 000 familles, constitue la deuxième intervention de l'Agence Taazour après sa première intervention dans laquelle une assistance a été apportée à 30 000 familles.

Le gouvernement a adopté des mesures de précaution qui harmonisent la santé des citoyens d'une part et maintiennent la promotion et le développement de leurs réalités économiques et sociales d'autre part. Les mesures adoptées par le ministère de la Santé l’ont été pour assurer le contrôle de cette pandémie.

Le président de la République, président en exercice du G 5 Sahel, a appelé, en outre, à l'annulation des dettes des pays du groupe et des pays du continent en général pour renforcer leur résilience face aux multiples défis sanitaires, économiques et environnementaux.

Au sujet du programme de transfert de fonds, la délégation Taazour a engagé des programmes dont quelque 30 000 familles ont déjà bénéficié. A cet égard, il existe des réglementations précises pour les bénéficiaires de ces interventions qui ont été sélectionnés de manière transparente, et ces enregistrements peuvent être trouvés.

S’agissant du programme agropastoral spécial, M. Ismail Ould Bedda Ould Cheikh Sidiya a précisé qu’il va l’aborder en toute franchise afin que le citoyen soit informé de tous ses tenants et aboutissants, notant qu’en dépit de toutes les conditions défavorables, les travaux au niveau des chantiers y afférent se poursuivent et les services publics continuent de fonctionner.

S’agissant de la Covid-19, le Premier ministre a déclaré que les dispositions préventives ont été prises en faisant en sorte que l’équilibre entre la santé et les conditions sociales soit pris en compte. Il a, au nom du gouvernement, présenté ses condoléances aux familles des victimes et imploré Allah d’accueillir en son Paradis les personnes emportées par ce fléau.

Il a saisi également l’occasion pour féliciter les équipes médicales, paramédicales et les forces de l’ordre pour le travail remarquable qu’elles ont accompli avant de faire état d’un plan préventif anti-Covid-19 qui a réussi à limiter la propagation de l’épidémie.

Il y a aussi un ensemble de mesures qui concourent à lutter contre la pandémie, à travers notamment l'élargissement de l'assiette des examens et la participation d'un grand nombre de jeunes volontaires aux processus de sensibilisation et d’éducation, ce qui contribue à mieux connaître les personnes atteintes.

Le président de la République a créé une atmosphère qui a permis à tous de contribuer à la construction de leur pays (Premier ministre)

Nouakchott, 13 juin 2020 (AMI) - Le Premier ministre, M. Ismail Bedda Cheikh Sidiya, a expliqué que le président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El-Ghazouani a, depuis son arrivée au pouvoir, favorisé l’émergence d’un climat permettant à tous les citoyens mauritaniens de participer et de contribuer à la construction de leur pays.

Il a ajouté, lors d'une conférence de presse tenue ce samedi soir, dans l'ancien Palais des Congrès de Nouakchott, que le souci premier du gouvernement est de servir les citoyens, où qu'ils se trouvent, et de leur fournir les conditions appropriées pour le développement de leurs activités conformément aux instructions de Son Excellence le Président de la République.

Il a indiqué que l'intervention supervisée vendredi par le Président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, qui bénéficiera à plus de 186 mille familles, constitue la deuxième intervention de la Délégation nationale de solidarité sociale et de lutte contre l'exclusion (Taazour) après sa première intervention dans laquelle des denrées de base ont été fournis à quelque 30 mille familles.

Le Premier ministre a souligné que la fourniture d'une assistance en espèces a été effectuée selon des critères qui prennent en compte la nécessité faire parvenir cette aide en un temps record et simultanément à ceux qui la méritent sur l’ensemble du territoire national, dans un délai d'environ 15 jours.

Il a indiqué que ces programmes mis en œuvre par la Délégation Taazour sont partie intégrante d'un programme plus vaste visant à améliorer les conditions des couches vulnérables de notre société, ce qui participe à l’effort visant à parvenir à l'autosuffisance dans tous les domaines.

Dans cette conférence de presse, le Premier ministre a indiqué que le gouvernement s’engage à être clair avec l’opinion publique et à édifier les citoyens sur les questions qui les intéressent.

Le Président de la République, dit-il, a favorisé l’émergence d’un environnement permettant à chacun de contribuer à l’édification nationale. Il a appelé les citoyens à contribuer au contrôle de la pandémie par l'engagement et le respect des mesures de précaution.

La pandémie a fourni l'occasion de développer et de renforcer notre système de santé et de le rendre capable de faire face aux défis urgents. Les mesures prises par le gouvernement ont permis de promouvoir un système de santé harmonieux servant les citoyens d'une part et de stimuler le développement de leurs réalités économiques et sociales d'autre part.

Le président de la République, président en exercice du G 5 Sahel, a appelé, en outre, à l'annulation des dettes des pays du groupe et des pays du continent en général pour renforcer leur résilience face aux multiples défis sanitaires, économiques et environnementaux.

Au sujet du programme de transfert de fonds, la délégation Taazour a dressé les listes des bénéficiaires de ces interventions qui ont été sélectionnés de manière transparente, et mis en place des critères précis d’éligibilité qui peuvent être vérifiés et consultés.

S’agissant du programme agropastoral spécial, M. Ismail Ould Bedda Ould Cheikh Sidiya a précisé qu’il va l’aborder en toute franchise afin que le citoyen en soit informé dans les détails, notant qu’en dépit de toutes les conditions défavorables, les travaux au niveau de ses différents volets se poursuivent.

En ce qui concerne la Covid-19, le Premier ministre a déclaré que les dispositions préventives ont été prises en faisant en sorte que l’équilibre entre les exigences de la santé et celles des conditions de vie des citoyens soit pris en compte. Il a, au nom du gouvernement, présenté ses condoléances aux familles des victimes et imploré Allah d’accueillir en son Paradis les personnes emportées par ce fléau.

Il a saisi également l’occasion pour féliciter les équipes médicales, paramédicales et les forces de l’ordre pour le travail remarquable accompli avant d’aborder le plan préventif anti-Covid-19 qui a réussi à limiter la propagation de l’épidémie.

M. Ismail Ould Bedda Ould Cheikh Sidiya a fait état d’un ensemble de mesures mis en œuvre qui concourent à lutter contre la pandémie : l'élargissement de l'assiette des tests et analyses médicales et la participation d'un grand nombre de jeunes volontaires aux processus de sensibilisation et d’éducation de la population. Tout cela a contribué à mieux connaître la maladie, les personnes atteintes et partant de les orienter avec la diligence requise.

Aujourd’hui, ajoute-t-il, nous avons un plan de gestion de la pandémie que nous exécutons à un rythme accéléré. Les mesures prises permettront de vaincre la maladie. Toutefois les citoyens ont une part de responsabilité qu’ils doivent assumer. L’évolution de la pandémie étant un phénomène dynamique avec des hauts et des bas nous conduit parfois à durcir les mesures parfois à les alléger. En tout état de cause, nous allons renforcer le système sanitaire et à travailler sur l’après Covid-19.

«Nous avons obtenu 55% du financement de notre programme de riposte et cette épreuve va nous permettre de sortir avec un système sanitaire performant et une population plus consciente et mieux préparée aux crises. Le Covid-19 nous aura appris à compter sur nous-mêmes. Notre priorité est d’axer sur les programmes sociaux qui sont en étroite relation avec le vécu quotidien des citoyens.

Réagissant à une question sur la montée en puissance de la maladie ces derniers temps, le Premier ministre a précisé que cette situation, qui n’est propre à la Mauritanie, nous a montré que la maladie -avec les cas communautaires recensés- existe parmi nous. Pour y faire face, nous allons intensifier les tests et redoubler les efforts de sensibilisation sur le dépistage. C’est le seul moyen qui permet de circonscrire la maladie.

Au sujet de la distribution des allocations financières, le Premier ministre a expliqué que ce programme, qui cible deux cent mille familles pauvres constitue un rajout aux interventions annoncées dans le discours du Président de la République le 25 mars et qui concernent seulement trente mille familles nécessiteuses. «Le Président de la République a pris cette initiative après avoir constaté la situation difficile créée par les mesures préventives pour les ménages pauvres».

Il a ajouté qu’avec ces aides financières, l’Etat aurait dépensé plus de six milliards d’Ouguiyas.

Ce programme, dit-il, qui s’appuie dans le choix des bénéficiaires sur des critères de pauvreté attestés par les communautés locales et les bases de données disponibles à la délégation TAAZOUR. Sa gestion se déroule dans la transparence totale aussi bien au niveau de l’identification des bénéficiaires qu’à celui de la distribution des fonds.

Parlant de la gestion de la chose publique, le Premier ministre a précisé que le Président de la République avait donné l’engagement d’assurer une gestion saine et transparente de la chose publique. « Cela est une réalité. Il y a des instructions à cette fin et quand nous constatons des failles nous les corrigeons systématiquement».

Au plan social, le Premier ministre a précisé que les programmes du gouvernement s’intéressent aux volets sociaux comme Awlewiyati et autres.

Répondant à une question relative au transport entre les villes, le Premier ministre a indiqué que son gouvernement est prêt à faire tout ce qui ne porte pas atteinte à la santé des citoyens et que l’ouverture du transport sera étudiée et effectuée graduellement.

S’agissant de la prière du vendredi, le Premier ministre a précisé que sa suspension a été faite sur la base d’une Fatwa des Oulémas qui tient compte des risques qu’elle peut engendrer.

Le Premier ministre a saisi cette opportunité pour exhorter ceux qui se rendent aux marchés à veiller au respect des mesures préventives.

Au sujet des avantages qui peuvent être tirés du moratoire sur la dette extérieure, le Premier ministre a précisé que le moratoire ne constitue pas en soi une solution et que le Président de la République, en sa qualité de Président en exercice du G5 Sahel, avait demandé l’effacement total de la dette. « Nous souhaitons que cette initiative aboutira ».

Réagissant à une question sur la situation inquiétante de la maladie ces derniers temps, M. Ould Cheikh Sidiya a rappelé que les dispositions prises dès l’apparition de la pandémie ont donné de bons résultats et n’eût été ces mesures, la situation serait catastrophique. « Nous avons gagné une première bataille et aujourd’hui nous faisons face à la circulation interne du virus. C’est une situation nouvelle qui nécessite une stratégie nouvelle. Nous faisons maintenant beaucoup de tests et nous allons en accroitre encore davantage le nombre ».

Le Premier ministre a précisé qu’avant cette stratégie le pays avait des structures sanitaires délabrées, un manque cruel d’équipements et un personnel peu motivé. « Pour faire face à cette situation, nous avons multiplié notre capacité d’accueil par 7 ou 8 et acquis de nouveaux équipements de protection ».

Au sujet de la reprise des cours, le Premier ministre a précisé que les départements concernés ont élaboré un plan prévoyant la reprise des cours aux mois de septembre et de novembre. « Nous n’allons pas avoir une année blanche, et l’année scolaire 2020/2021 sera un grand succès.
Dernière modification : 14/06/2020 19:21:52