Wilaya

Adrar : Le wali insiste sur la préservation d’une bonne hygiène dans les structures hospitalières

Atar,  03/06/2020
« Votre centre hospitalier a besoin davantage d’hygiène et de maintenance des équipements et du plateau technique, de la préparation des lits et de la désinfection totale du lieu. J’appelle chacun de vous à veiller à l’application rigoureuse des normes de sécurité sanitaires pour préserver l’image de votre établissement qui constitue la principale structure hospitalière de la wilaya et sa façade vers l’extérieur », a déclaré, mercredi, le wali de l’Adrar, M. Hadadi M’Paly Yatéra, au cours d’une réunion avec le staff du centre hospitalier d’Atar (CHA).

Il a ajouté que la propreté constitue un préalable à la santé publique, et que le CHA doit être digne de son statut, et être à la hauteur des défis sanitaires locaux et régionaux, surtout dans ce contexte crucial de covid-19.

Le wali avait, auparavant, visité les différents services du CHA dans lesquels il a reçu des explications sur la nature des soins prodigués aux citoyens et expliqué qu’il était venu s’enquérir des insuffisances et failles dont souffre la structure pour y remédier.

Réagissant aux propos du wali, le directeur du CHA, le chirurgien Abdallahi Ould Hmayada, a précisé que son établissement est logé dans un édifice vétuste, construit en 1958, ce qui rend son entretien difficile.

« En dépit de ces difficultés, le CHA fonctionne comme il faut grâce à un staff multidisciplinaire de 90 éléments y compris le personnel subalterne », a-t-il ajouté.

Dr. Hmayada a, également, précisé que son établissement s’apprête à déménager pour s’installer dans des locaux neufs, et que les observations et recommandations émanant du ministère de la Santé à propos de covid-19, sont prises en compte, bien que la wilaya n’ait enregistré qu’un seul cas, guéri, par la suite.

« Nous avons vaincu la fièvre de la dengue dans la wilaya et nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour satisfaire les besoins sanitaires des populations avec notre budget modeste », a conclu le directeur du CHA.
Dernière modification : 04/06/2020 16:55:18