Divers

Le CNDH salue la grâce présidentielle accordée à un groupe de détenus du droit commun

Nouakchott,  25/05/2020
la grâce présidentielle accordée à un groupe de détenus du droit commun à l’occasion de la fête bénie d’El Fitr a été hautement appréciée, lundi, par le Comité national des droits de l’Homme(CNDH) dans un communiqué de presse parvenu à l’AMI.
Le CNDH salue, surtout, la diligence avec laquelle a été traité son avis consultatif, soumis au Premier ministre, sur le droit des personnes privées de liberté dans les conditions exceptionnelles de la pandémie de covid-19.
Voici une traduction non officielle du communiqué :
« Suite à la publication du décret accordant une amnistie totale à un groupe de détenus du droit commun, le CNDH exprime ses sincères remerciements et sa gratitude au Président de la République pour cette importante décision qui vient en harmonie avec les circonstances actuelles que le pays traverse, en particulier les mesures préventives décidées par le gouvernement pour éviter la pandémie de covid-19.
Le comité se réjoui de la diligence avec laquelle a été traité son avis consultatif, soumis il y’a une semaine au Premier ministre, sur le droit des personnes privées de liberté dans les conditions exceptionnelles de la pandémie de covid-19, en particulier la recommandation relative à la programmation de la mise en liberté des détenus qui ne constitue pas un risque pour la société afin de réduire la promiscuité dans les centres d’incarcération dans ce contexte exceptionnel ».
Notons que la grâce présidentielle avait profité à 195 détenus du droit commun, dont certains figurent dans les correspondances du CNDH au ministère de la justice et jugés éligibles à toute amnistie pour des raisons sanitaires et humaines.
Dernière modification : 25/05/2020 18:28:12