Wilaya

Assaba : mesures préventives et craintes des impacts économiques

Kiffa,,  01/04/2020
Les autorités administratives travaillent à la mise en œuvre stricte et efficace des les décisions prises par les plus hautes autorités du pays. Dans ce cadre, les mesures de couvre-feu, de fermeture des frontières et d’interdiction des rassemblements sont strictement respectées. Dans une déclaration à l’AMI, le wali de l’Assaba, M. M’Rabih Rabou Ould Bounena Ould Abidine, s'est déclaré satisfait du niveau de respect par les habitants de la wilaya de toutes les décisions qui servent l'intérêt général et visant la limitation de la propagation du coronavirus dans la wilaya, et ce d'autant plus qu'il s'agit d’une zone frontière qui exige beaucoup de prudence et de vigilance au niveau des points de passage.

Dans le domaine de la santé, le directeur général du centre hospitalier régional de Kiffa, Dr. El-Vak Ould Ahmed Baba, a souligné la disponibilité du centre à accueillir et à traiter d’éventuels cas du covid 19.Il a souligné que le centre hospitalier dispose actuellement de 9 respirateurs, de 11 médecins généralistes, de 18 spécialistes et de 163 techniciens, infirmiers et sages-femmes. Le centre dispose également de deux ambulances, d’une fabrique d’oxygène, et des services de deux sociétés de nettoyage et de sécurité employant 66 personnes.

Selon le directeur du centre, toutes les équipes médicales sont entièrement préparées, notant que le centre suit également toutes les mesures de précaution pour limiter la propagation du virus, à travers notamment des campagnes de sensibilisation sur les moyens de se prémunir de ce virus pour ses visiteurs, en particulier et pour les populations de la wilaya, en général.

Les citoyens que nous avons rencontrés se sont déclarés prêts à mettre en œuvre toute mesure de précaution dictée par les circonstances actuelles, comme le respect du couvre-feu et le respect des instructions du ministère de la Santé. La présidente des organisations de la société civile pour le développement de l’Assaba, Mme Meima Mint Saadbouh, a salué la décision du couvre-feu, appelant à son respect dans l’intérêt de tous,

Elle a attiré l’attention des pouvoirs publics sur les risques de spéculation et de surenchère qui peuvent se produire, et se traduire par des augmentations de prix et des pénuries des denrées alimentaires.

Quant à M. Brahim Ould Sidi, il a évoqué les probables impacts économiques sur les travailleurs indépendants, qui, selon lui, seraient affectés par la décision de couvre-feu et l’interdiction de circuler entre les wilayas. Il a souligné la nécessité que ces décisions soient accompagnées de mesures concrètes pour atténuer les impacts économiques potentiels sur les métiers du secteur informel et sur les classes à faibles revenus, en particulier dans l'Assaba, l’une des wilaya les plus peuplées du pays.

Dernière modification : 01/04/2020 16:59:28