Politique

Les ministres de l’Enseignement supérieur et des Finances commentent les travaux du Conseil des ministres

Nouakchott,  26/03/2020
Les ministres de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et des Technologies de
l’Information et de la Communication, porte-parole officiel du gouvernement, Dr Sidi Ould Salem, et le ministre des Finances, M.Mohamed Lemine Ould Dhehbi, ont commenté, ce jeudi après-midi, les travaux du Conseil des ministres qui s’est tenu ce matin à Nouakchott.

Le porte-parole officiel du gouvernement a indiqué que cette session du Conseil a examiné et approuvé un certain nombre de projets de loi et de décrets et suivi des communications présentées par des membres du gouvernement.

Parmi ceux-ci, figure le projet de décret d’avance relatif à l’ouverture de crédits budgétaires au titre du Budget de l’Etat pour’année 2020 destinés à la lutte contre le coronavirus, et un autre portant création d’un fonds de concours dénommé ' Fonds de Solidarité Sociale et de Lutte contre le coronavirus.

Dr Sidi Ould Salem a fait observer que l’État œuvre sans relâche à faire face à ce virus et à relever les défis inhérents à la situation engendrée par la pandémie. C’est ainsi, a-t-il souligné, que le Conseil des ministres s’est focalisé principalement sur les problématiques que crée le fléau du COVID-19, tels que les questions de sécurité, les répercussions du couvre-feu sur la vie des citoyens, le système économique de façon générale et la garantie de l’approvisionnement du marché national en particulier.

Le ministre a fait remarquer que la décision politique afférente à l’ensemble de ces questions a été annoncée par le Président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani dans le discours, dans l’adresse qu’il a faite mercredi soir à la Nation, affirmant que le gouvernement mettra tout en œuvre pour l’application des mesures institutionnelles et pratiques à cet effet, de manière à accélérer l’exécution des dispositions de soutien et d’aide aux citoyens dans la conjoncture actuelle.

Le porte-parole officiel du gouvernement a révélé que les membres du gouvernement ont décidé de contribuer au Fonds de solidarité sociale et de Lutte contre le coronavirus par des dons personnels, appelant les personnes de bonne volonté et les différents acteurs nationaux à contribuer à ce fonds qui est orienté essentiellement vers les franges les plus démunies de la société.

Pour sa part, le ministre des Finances, a indiqué que le projet de décret d’avance relatif à l’ouverture de crédits budgétaires au titre du Budget de l’État pour l’année 2020, destinés à la lutte contre le coronavirus, n’aura aucune incidence sur les programme sociaux engagés
par le gouvernement, précisant que le filet social c’élargit et se diversifie au dépens des dépenses de gestion et d’investissement qui ne sont pas indispensables en raison de la présente crise qui les rend moins prioritaires.

Il a précisé qu’au titre des priorités actuelles, de nouvelles ressources budgétaires sont destinées aux programmes sociaux tels que la création de l'Agence générale de solidarité nationale et de lutte contre l'exclusion «Taazour» à laquelle une allocation de 40 milliards MRO a été allouée, le démarrage du programmes « Mes priorités n° 1 » financé à hauteur de 41 milliards MRO, le lancement effectif du Programme Pastoral Spécial avec un coût de 11 milliards MRO en plus de 25 milliards MRO pour le Fonds de Solidarité Sociale et de Lutte
contre le coronavirus destinés à faire face aux conséquences économiques et sociales de cette pandémie sur les franges les plus démunies de la société.

Le ministre des Finances a ajouté que les mesures prises dans ce cadre portent aussi sur l’allocation de 6,5 milliards MRO d’exonération de taxes au profit des travailleurs du secteur de la pêche artisanale et
la franchise de taxes municipales de ceux des métiers précarisés par la situation actuelle en plus de l’exonération de l’ensemble des impôts et taxes douanières sur les importation de blé, d’huile, de
lait en poudre, de légumes et de fruits, pour tout le reste de l’année.

M. Mohamed Lemine Ould Dhehbi a fait savoir qu’il sera procédé à l’acquisition de l’ensemble des besoins du pays en médicaments, matériels et équipements de santé nécessaires à la lutte contre le COVID-19.

De même, a-t-il dit, 30 mille familles dont les chefs de ménage sont des femmes, des personnes âgées et des personnes vivant avec handicap, bénéficieront, chacune, d’une aide mensuelle de 30 mille MRO pendant trois mois.

Il a souligné que le fonds de solidarité sociale et de lutte contre le coronavirus qui vient d’être créé recevra les contributions de l’État, des institutions publiques, des opérateurs économiques nationaux et des partenaires internationaux. Les procédures de gestion de fonds
seront arrêtées par le ministre des Finances de manière à assurer une transparence totale de sa gestion et atteindre les objectifs pour lesquels il a été créé.
Dernière modification : 26/03/2020 19:54:27