Activités gouvernementales

La Mauritanie possède un stock suffisant des produits alimentaires essentiels et de médicaments (président du comité interministériel de veille économique)

Nouakchott,  20/03/2020
Les pouvoirs publics mauritaniens déploient d’intenses efforts, en application des directives du Président de la République, Son Excellence M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, pour contenir la pandémie du coronavirus (COVID-19).

Pour mettre en œuvre une stratégie efficace et effective de lutte contre le virus, le comité interministériel en charge du suivi de l'épidémie du COVID-19, présidé par le Premier ministre Ismail Bedda Cheikh Sidiya, a mis en place des sous-comités s’occupant chacun d’un volet de la bataille contre le coronavirus.

Selon le plan d’action préparé pour faire face à toute urgence à cet égard, la formation d’un comité de veille économique est intervenue afin de se tenir au courant de l'évolution de cette épidémie, et de prendre les mesures appropriées en fonction de chaque stade d’évolution.

Dans ce contexte, le président du comité, et ministre de l'Economie et de l'industrie, M. Abdel Aziz Ould Dahi, a souligné dans une déclaration à l’AMI, que le comité se fonde sur le fait que le virus est une épreuve mondiale, indiquant que notre pays est encore, Allah soit loué, loin des effets économiques directs de cette épreuve.

Il a par la suite, ajouté que le rôle du comité est de suivre la situation économique locale et mondiale avec une vigilance particulière, d’identifier l'ensemble des indicateurs pouvant refléter cette situation et de la suivre au quotidien, puis de suivre les procédures d'intervention appropriées en fonction de l'évolution de la situation sanitaire aux niveaux local et international.

Le ministre a ajouté : « Son Excellence le Président de la République a précisé la tâche assignée au comité de veille économique lors d'une réunion avec ses membres hier et que nous devons travailler à réduire les effets de l'épreuve. Il a également appelé à tirer des leçons de cette situation et à fixer un meilleur ordre de priorités car cela constitue une occasion de changer nos mentalités dans de nombreux domaines ».

Il a ensuite ajouté que le comité avait adopté un plan d'action à court et à moyen termes. À court terme, des actions sont en cours pour garantir l'approvisionnement en produits de base tels que la nourriture, le matériel médical et le carburant pour répondre aux impacts potentiels de la situation sanitaire, précisant dans ce sens que les besoins vitaux ont été identifiés sous deux aspects :

1- Les capacités propres au pays, qui sont la production nationale, telles que les denrées alimentaires des secteurs de l'agriculture et du développement animal (riz et légumes, lait, viande), la pêche (poisson), l'aliment de bétail et les énergies renouvelables.

2- Ce dont le pays dépend à l’étranger, ce qui comprend l’importation du reste des besoins du pays en denrées alimentaires (riz et légumes), médicaments et fmatériel médical, aliments de bétail, carburant.

Le ministre a expliqué que la situation actuelle et toute épreuve possible – qu’Allah nous en préserve - représentent une opportunité pour travailler dans une perspective à moyen terme et répondre à nos besoins stratégiques par nous-mêmes, notant que des axes prioritaires ont été identifiés à cet égard, tels que :

- Atteindre l’autosuffisance alimentaire en valorisant nos ressources agricoles, pastorales et marines.

- Intensifier l'utilisation optimale de nos ressources énergétiques renouvelables ;

- Œuvrer pour stimuler une industrie pharmaceutique locale.

Il a ajouté que les comités techniques relevant du comité de veille économique - en application du plan d’action à court terme - travaillent à définir les procédures requises pour chacun des stades que la crise sanitaire pourrait atteindre, compte tenu de l'expérience d'autres pays.

Le ministre a souligné que le comité avait travaillé jusqu'à présent pour déterminer le stock disponible, en particulier pour les produits de base tels que le riz, l'huile, le sucre, le blé, le lait et les légumes, en plus du matériel médical à usage général, ainsi que pour surveiller quotidiennement leurs prix. Il a rassuré également sur l'approvisionnement des marchés en permanence et la veille sur la stabilité des prix.

Afin d'éviter toute pénurie de ces produits, le ministre a précisé que le comité adopte l'approche de précaution appropriée face à la possibilité de réexporter certains produits de base vers les pays voisins en raison de sa sensibilité pour le stock local dans la conjoncture actuelle.

Il a averti que le comité n'avait pas exclu la possibilité que le secteur privé ait besoin d'un soutien dans les circonstances actuelles, précisant que le département chargé de la promotion des investissements surveille les effets de la situation sanitaire du pays sur les petites et moyennes entreprises (PME) et même leurs effets potentiels sur le retard de certains investissements étrangers directs.

Il a souligné que toutes les procédures suivies dans la capitale seront généralisées au niveau national et que la situation est toujours sous contrôle, le stock national de produits de base et de médicaments est suffisant et ne justifie aucune spéculation sur les prix ni actuellement ni au cours des prochains mois.

Il a expliqué que la circulation des marchandises dans les ports et les points de passage est fluide et que des quantités importantes de ces produits de base devraient arriver bientôt.

Côté liquidité également, le ministre a souligné que la situation est normale et que les réserves en devises sont parmi les indicateurs les plus importants suivis par le comité.

En outre, la mobilisation des ressources financières supplémentaires nécessaires se déroule comme prévu en collaboration avec nos partenaires. C’est dans ce contexte que notre pays a reçu 5 millions de dollars de dons de la Banque mondiale pour soutenir les efforts nationaux de lutte contre cette épidémie.

Le ministre a conclu que la situation est suivie avec une vigilance pleine et à un rythme soutenu. Il a rappelé ce que le Président de la République a lancé un appel aux citoyens et aux résidents, dans lequel il a expliqué que l'efficacité des mesures prises à tous les niveaux reste conditionnée par le respect par les citoyens des recommandations émises par les autorités publiques et sanitaires visant à assurer la protection des citoyens, qui est le principal et unique moyen de contrôler la propagation de cette épidémie et les dommages qui peuvent en résulter, Qu’Allah nous en garde.

Il est à noter que ce comité se compose comme suit :

Président : ministre de l'Economie et de l'Industrie

Membres :

- Le ministre de la pêche et de l'économie maritime

- Le ministre du Commerce et du Tourisme

- Le ministre des Finances

- Le ministre du Pétrole, de l'Energie et des Mines

- Le ministre du Développement rural

- Le ministre délégué chargé de la promotion des investissements et du développement industriel.

Le gouverneur de la Banque centrale,

- Un conseiller du Premier ministre

- Le Président de l'Union Nationale des Employeurs de Mauritanie.
Dernière modification : 20/03/2020 17:08:33