Economie

Formation sur le transport des marchandises dangereuses

Nouakchott,  03/03/2020
Une session de formation sur le transport des marchandises dangereuses par route et par voies ferrées a débuté mardi matin, à Nouakchott.

La session, organisée par l'Autorité Nationale de Radioprotection et de Sûreté nucléaire, en collaboration avec les centres d'excellence NRBC de l'Union Européenne, vise à examiner les moyens susceptibles d'assurer la sûreté du transport des produits radioactifs et les règles applicables dans ce domaine.

Prenant la parole à cette occasion, M. Bezeid Ould Deidé, conseiller technique du président de l'Autorité nationale de radioprotection et de sûreté nucléaire, a indiqué que le transport des matières dangereuses est soumis, à travers le monde, à des règlements strictes, issues des recommandations de l'ONU et des autres institutions internationales.

Toutes ces réglementations ont en commun de prévoir des dispositions techniques des véhicules, des modalités de contrôle et la formation des personnels

Il a souligné que l’atelier permettra de discuter des conditions d'un transport sécurisé, que ce soit par route ou par voie ferroviaire, et a exprimé le vœu de voir la rencontre aboutir à des propositions concrètes permettant d'améliorer la sécurité. Il a, enfin, remercié l'Union Européenne, et à travers elle, les centres d'excellence pour leur appui constant à l'Autorité nationale de radioprotection et de sûreté nucléaire pour lui permettre de faire face au danger des produits radioactifs.,

De son côté, le commissaire El Ghassem Ould Sidi Mohamed, point focal national des centres d'excellence a indiqué que le transport des produits dangereux représente une problématique complexe qui dépasse les limites du pays, et qu’il est un défi auquel font face les système sécuritaires, ce qui exige une recherche sérieuse de solutions. Il a exhorté les participants à tirer le maximum de profit de cette session.

Pour sa part, Mme Els Mortier, chef d'équipe « gouvernance » à la délégation de l'Union Européenne, s'est réjouie de prendre part à la session qui est le fruit d'un partenariat réussi entre les centres d'excellence et l'Autorité nationale de radioprotection et de sûreté nucléaire.

Elle a ajouté que la session vise essentiellement à mettre un place un mécanisme apte à relever le défi du transport des produits dangereux, grâce au renforcement des règles de sécurité, à la mobilisation et à la sensibilisation sur le transport sûr des produits dangereux.

Elle a enfin exprimé la volonté de l'Union Européenne d'accompagner les efforts de l'Autorité nationale de radioprotection et de sûreté nucléaire dans la recherche de solutions sûres au transport des produits dangereux.
Dernière modification : 03/03/2020 19:48:11