Activités gouvernementales

La ministre des Affaires sociales supervise la signature de la 1° phase du "Programme Ewlewiyatt"

Nouakchott,  19/02/2020
La ministre des Affaires sociales, de l’Enfance et de la Famille, Dr Néné Oumou Deffa Kane, a supervisé mercredi au centre de formation de la petite enfance à Nouakchott ouest, la signature de deux accords avec le regroupement féminin d’emprunts et d’épargne, qui se chargera de la collecte et de la remise des financements aux bénéficiaires, de la 1ére phase du Programme "Ewlewiyatt".

L’un des accords porte sur le financement d’un lot de projets au profit de 252 filles parmi les sortantes des centres de promotion féminine et 120 autres du centre de formation de la petite enfance.

La ministre a donné le coup d’envoi aux missions chargées d’identifier 2.500 bénéficiaires au niveau des 4 wilayas cibles de la 1ère phase, à savoir : les deux Hodh, l’Assaba et le Guidimagha, en vue de renforcer les opportunités faites aux femmes et aux franges nécessiteuses de la population.

Dans un mot prononcé pour la circonstance, la ministre a assuré que la réalisation de ce projet entre dans le cadre des engagements du Président de la République, Son Excellence M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, inclus dans le programme "Ewlewiyati", qui vis à rehausser le niveau de vie des femmes, des jeunes et des franges les plus fragiles de la société.

Elle a affirmé que ce 1er projet d’insertion économique de 3800 personnes, dont des handicapées à Nouakchott, à raison de 50% de femmes au niveau de ce segment, a obtenu un financement de 114 millions de nouvelles ouguiyas. Le deuxième projet, d’une enveloppe de 112 millions de nouvelles ouguiyas vise à l'autonomisation économique et bénéficie à 6000 femmes.

Elle a ajouté qu'en plus de ces deux projets, 80 petits projets d’un montant global de 8300000 nouvelles ouguiyas seront financés au profit d'un premier groupe qui comprend 252 filles, parmi les sortantes des centres de promotion féminine et 120 autres du centre de formation de la petite enfance, ainsi que des filles qualifiées.

La ministre a dit que ces projets, qui visent au total 9800 femmes et personnes handicapées, sont les premiers du genre dans notre pays et entrent dans le cadre de la vision globale d’autonomisation des femmes et de promotion des personnes handicapées au sein de la société.

En marge de la cérémonie, des kits alimentaires ont été distribués à un premier groupe de 1000 personnes handicapées ou présentant des maladies chroniques.

Le coup d’envoi de ces projets s’est déroulé en présence du commissaire aux Droits de l’homme, à l’Action humanitaire et aux Relations avec la société civile, du directeur général de l’Agence Nationale de Solidarité et de la Lutte contre l’exclusion (TAAZOUR), du conseiller du premier ministre, chargé de la communication,du conseiller du premier ministre chargé de l’économie productive du wali de Nouakchott ouest et des représentants des partenaires au développement.
Dernière modification : 19/02/2020 20:22:11