Culture & Enseignement

Le président du Haut Conseil des Jeunes s’entretient avec ses homologues des pays africain

Nouakchott,  23/01/2020
La salle de réunions du Haut Conseil des Jeunes a accueilli jeudi une réunion élargie du président et des membres du Bureau Exécutif de cette instance avec des présidents et membres d’instances similaires de jeunes dans les pays africains, qui prennent part à la conférence de renforcement de la paix qui se tient actuellement à Nouakchott.

Le président du Haut Conseil des jeunes, l’ingénieur Mohamed Yahya Ould Taleb Brahim, a assuré, dans un mot prononcé pour la circonstance, que cette réunion est l’occasion de faire des échanges sur les expériences des jeunes afin de consolider la coordination de l’action des jeunes en Afrique. Il a souligné le rôle de pivot des jeunes dans la lutte contre l’extrémisme et l’ultra-radicalisme.

Il a indiqué que la grande attention portée par le président de la République, Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, au volet de la jeunesse, et ce qu’effectue le gouvernement dans ce cadre, notamment en matière de lutte contre le chômage dans les rangs des jeunes et leur implication dans la gestion du pays.

Il a présenté les activités et projets exécutés par le conseil lors du précédent mandat, préconisant la conjugaison des efforts entre les conseils des jeunes en Afrique et la mise à profit des leçons et expériences du passé.

De son côté, le porte-parole des délégations participantes, M. Rifa’i Abdel Aziz, président du Conseil des Jeunes Musulmans en Afrique Centrale, a considéré que cette assise permet de consolider l’apport des jeunes musulmans en Afrique, de manière à renforcer la coordination, la cohésion et l’unité, en éradiquant l’extrémisme et l’ultra-radicalisme dans le monde musulman.

Pour sa part, le président du Haut-Conseil des Jeunes au Sénégal, M. Cheikh Diop, a mis en exergue l’importance de l’échange de visites, l’organisation d’évènements analogues réunissant les instances faitières des jeunes. De sorte à lutter contre les comportements marginaux qui obstruent la marche du développement.

Étaient présents à la réunion nombre de représentants d’instances de jeunes et d’organisations de la société civile
Dernière modification : 23/01/2020 17:06:30