Activités présidentielles

Départ du Président de la République pour la France

Nouakchott,  13/01/2020
Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazaouni a quitté Nouakchott lundi matin pour la France où il prendra part au sommet des 5 pays du Sahel et la France, qui se tiendra à Pau.

Le Président de la République a été salué à son départ de l’aéroport international de Nouakchott Oumtounsy par le Premier ministre, M. Ismail Ould Bedde Ould Cheikh Sidiya , les ministres de la Justice, de l’Intérieur et de la Décentralisation, le wali de Nouakchott ouest et la présidente du conseil régional de Nouakchott.

Les spécialistes internationaux en matière de sécurité considèrent le Président de la République Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazaouni comme un spécialistes des problématiques de sécurité au niveau du Sahel et du Sahara.

Ils justifient cela par les efforts importants déployés par la Mauritanie pour jeter les bases de la paix et de la sécurité dans le pays et dans la zone, suite à une approche sécuritaire multidimensionnelle saluée par tous pour son efficience et ses résultats probants.

La France a annoncé que le sommet de Pau qui réunira les présidents du G5 Sahel mauritanien Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani ; tchadien, Idriss Déby Itno ; nigérien, Mahamadou Issoufou ; malien, Ibrahim Boubacar Keita et Burkinabé, Christian Kaboré et le Président français Emmanuel Macron ce lundi après-midi à Pau avec le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres, le président de la Commission de l'Union africaine Moussa Faki et le président du Conseil européen, Charles Michel va réévaluer le cadre et les objectifs de la participation militaire française dans la zone du Sahel et jeter les bases du renforcement de l’appui international aux pays du Sahel.

Le sommet avait été reporté en raison d'une attaque qui avait coûté la vie à 71 soldats nigériens. C'était alors la plus meurtrière depuis 2015.

Une autre attaque encore plus meurtrière a été commise au Niger hier : 89 soldats ont été tués dans le camp de Chinégodar, près du Mali.

La France est d'ailleurs en train de mettre sur pied une opération baptisée "Tacouba", réunissant des forces spéciales d'une dizaine de pays européens.

Depuis le lancement en 2013 d'une intervention au Mali à l'initiative de la France contre des groupes djihadistes, les pays du Sahel ont connu une série de déploiements et de missions militaires, régionales ou internationales : les forces françaises Barkhane, la plus importante opération extérieure de l'armée française, avec environ 4.500 militaires mobilisés soutenus par, un détachement d'une centaine de Britanniques et leurs trois hélicoptères lourds "Chinook" et par un appui danois de 70 hommes en matière de soutien logistique..

A cela s’ajoute la mission de l’ONU déployée depuis juillet 2013 avec un effectif d'environ 13 000 Casques bleus en plus de la Mission internationale de soutien au Mali (Misma) formée par les pays de la Cédéao et la Force conjointe du G5 Sahel créée en 2015 par les dirigeants de ce groupe qui réactivent leur projet en 2017.

En novembre 2015, les dirigeants de l'organisation G5 Sahel (Mauritanie, Mali, Niger, Burkina Faso et Tchad) réunis en sommet décident de créer une force conjointe pour lutter contre les groupes djihadistes qui essaiment dans la région.

Face à la dégradation de la situation dans le centre du Mali, limitrophe du Burkina Faso et du Niger, gagnés à leur tour par les violences, ils réactivent le projet en 2017.

Le président français Emmanuel Macron a apporté son soutien à cette initiative, Paris y voyant un possible modèle de prise en main par les Etats africains de leur propre sécurité.

Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazaouni est accompagné, au cours de ce voyage par une importante délégation comprenant :

-La Première Dame, Mariem Mint Dah ;

-M. Ismail Ould Cheikh Ahmed, ministre des Affaires étrangères, de la Coopération et des Mauritaniens de l’Extérieur ;

-M. Hanena Ould Sidi, ministre de la défense nationale ;

-M. Mohamed Ahmed Ould Mohamed Lemine, directeur de cabinet du Président de la République ;

-SEM Ahmed Ould Bahiya, ambassadeur de Mauritanie auprès de la France

-Le général de division Mohamed Cheikh Ould Mohamed Lemine, chef d’état-major général des armées ;

-M. Ahmed Ould Bah dit H’hmeïda, conseiller à la Présidence de la République ;

-M. Ahmed Ould Bahine, chargé de mission à la Présidence de la République ;

-M. Mohamed Lemine Ould Daddah, chargé de mission à la Présidence de la République ;

M. Traoré Harouna, chargé de mission à la Présidence de la République ;

-M. Hassen Ould Ahmed, directeur général du protocole d’Etat.
Dernière modification : 13/01/2020 13:31:33