Social

Appel à l’institution des juridictions plus dissuasives pour la protection de la femme

Nouakchott,  14/12/2019
l’Union générale de la femme Mauritanienne (UGFM) a organisé, samedi à Nouakchott, un point de presse dans lequel ses militantes ont plaidé pour l’institution des lois plus dissuasives pour la protection de la femme contre l’injustice, le viol et l’expropriation de ses droits.

S’exprimant pour l’occasion, la présidente de l’UGFM, Mme Tahya Mint Lehbib, a appelé les autorités compétentes à lutter contre les préjudices que subissent les femmes, surtout l’injustice et l’atteinte à la dignité par l’institution de nouvelles juridictions conformes à la chariaa islamique et mettant à profit les avancées notoires des sciences légistes pour arrêter et punir les criminels et donner aux victimes du viol leurs droits.

Elle a également mis en relief la gravité du viol expliquant qu’il constitue une humiliation de la dignité et atteinte à l’honneur de la femme.

Mme Tahya Mint Lehbib a enfin précisé que son organisation ne ménagera effort pour la sensibilisation et la conscientisation des femmes et combattra ce phénomène ignoble par tous les moyens, tout comme elle a exhorté les organisations de la société et les médias à apporter leur contribution dans le domaine.
Dernière modification : 14/12/2019 22:36:11