Activités gouvernementales

Le ministre du développement rural s’enquiert de certaines installations agricoles en Adrar

Atar,  09/11/2019
M. Dy Ould Zeine, ministre du développement rural a effectué hier, vendredi une visite au niveau de certaines installations agricoles relevant de son département en Adrar.

La visite a englobé le barrage de Oued Seguellil dans la commune de Ain Ahel Taya, qui a été réalisé sur financement propre de l’Etat pour maîtriser les eaux de pluie qui allaient en pure perte et qui vont désormais approvisionner la nappe de cette zone dont les oasis souffrent d’un manque aigu d’eau pour leur irrigation.

Le ministre a fait le tour des différentes composantes de l’ouvrage demandant aux responsables intéressés davantage de précisions sur les problèmes posés et dans quelle mesure l’installation a-t-elle répondu aux besoins de maîtrise des eaux au cours de cet hivernage.

M. El Hacen Ould Haimoud, notable de la zone, a expliqué dans une déclaration à l’AMI, l’importance de ce barrage dans l’approvisionnement de la nappe phréatique, notant qu’il y a toutefois des préjudices enregistrés par les agriculteurs dans la localité de Yaghref du fait du manque de ruissellement des eaux vers leurs palmeraies et leurs cultures qui étaient arrosées par le ruissellement des eaux de cet Oued.

Il a souligné la nécessité de créer des ouvertures sur l’Ouad Labiadh (le Oued blanc) pour pallier à cet inconvénient, car la zone de Yaghref est une zone agricole par excellence, relevant que l'Oued Seguellil a joué un rôle majeur dans la revivification de la zone où le niveau des eaux a remonté dans plusieurs puits, ce qui fait naître l’espoir au sein des populations.

La société des dattes de Mauritanie a représenté la deuxième étape de la visite du ministre qui a été édifié sur les étapes franchies par l’entreprise dans la réalisation des objectifs qui lui sont fixés dont notamment la valorisation des produits locaux agricoles : dattes, carottes, tomates etc, l’offre de nombre d’opportunités d’emplois permanents ou saisonniers en plus de l’attrait des investissements dans tous les coins de la wilaya ainsi que de l’amélioration de la compétitivité des dattes locales.

A noter que la société fait face à des obstacles dont le manque de matière première (dattes mûres) en quantités suffisantes et avec le rapport qualité – prix requis en raison des fluctuations de la production d’une année à l’autre et de la baisse de la productivité des palmiers ainsi que de l’augmentation du coût de la production à l’usine notamment de l’électricité, de l’eau et de l’ensachage dans un contexte où l’unité de production n’arrive pas à atteindre sa capacité d’absorption au moment où la concurrence des dattes importées fait rage.

Le ministre s’est enquis de l’état du laboratoire des maladies du palmier dattier et de la biotechnologie créé en 2019 pour rendre disponibles un grand nombre de plants de palmier afin de créer des oasis pilotes, suivre l’état phytosanitaire des palmeraies et promouvoir constamment la qualité de leur production à travers l’amélioration génétique des espèces..

La délégation régionale était la dernière étape de la visite du ministre qui était accompagné par le wali de l’Adrar, le hakem de la moughataa centrale d’Atar, le directeur de l’aménagement rural et le coordinateur du programme de développement durable des oasis.

Dernière modification : 09/11/2019 12:47:38