Wilaya

Ouverture d’un atelier de formation sur les voies et mécanismes d’alerte précoce auprès des collectivités locales

Kiffa,  21/10/2019
Entame ce lundi matin à Kiffa des travaux d’un atelier de formation organisé par la Délégation générale pour la sécurité civile et la gestion des crises en coopération avec le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).

L'atelier de deux jours, auquel prennent participeront les Hakems et des délégués de la sécurité civile dans les Wilayas de Dakhlet Nouadhibou, du Trarza, du Gorgol et du Hodh Gharbi, vise à examiner les mécanismes permettant de préparer les communautés locales à devenir efficaces dans le domaine de l'alerte rapide et de la détection des catastrophes, en cas de survenue.

Dans son discours, M. le Wali Mouçaid, Wali par intérim, Mohamed Lemine Ould Ahmedou, a insisté sur l’importance des sujets qui seront abordés au cours de l’atelier, soulignant qu’il s’agit d’un ajout qualitatif aux efforts déployés au cours de deux années de travail au niveau de plusieurs municipalités de la Wilaya de l’Assaba.

Pour sa part, le chef de la Section du développement durable du Programme des Nations Unies, Limam Ould Abdaoua, a déclaré que cet atelier revêt une importance particulière car il permettra la mobilisation des décideurs aux niveaux régional et local et l’implication des divers acteurs sur le terrain au sujet des mécanismes de résilience des collectivités locales en cas de catastrophes naturelles.

Le maire par intérim de la municipalité de Kiffa et le délégué général de la sécurité civile et de la gestion des crises, le général Khattar Ould Mohamed Mbareck, ont pris part à l'atelier.
Dernière modification : 21/10/2019 14:16:27