Nouakchott,  12/09/2019
La Mauritanie a fait part de sa dénonciation et de sa condamnation des déclarations du premier ministre israélien à ses électeurs sur son intention d’annexer la vallée du Jourdain et le nord de la mer morte.

Elle condamne avec fermeté dans un communiqué, dont une copie est parvenue jeudi à l’AMI, la spoliation progressive du territoire de la Palestine, de son peuple et de son identité comme monnaie de marchandage des élections israéliennes.

Voici le texte du communiqué :

"Le gouvernement de la République Islamique de Mauritanie condamne avec fermeté les déclarations du premier ministre israélien faisant fi, au vu et au su du monde entier, de tous les accords, conventions et usages internationaux en promettant à ses électeurs d’annexer la vallée du Jourdain et le nord de la mer morte dans une dangereuse escalade entrainant toute la région vers une flambée de violence à des fins électoralistes de mauvaise facture.

La République Islamique de Mauritanie condamne avec force la spoliation progressive du territoire de la Palestine, de son peuple et de son identité, proposée comme monnaie de marchandage aux élections israéliennes, le sabotage permanent des fondements sur lesquels se construisent les efforts de paix arabes et onusiens et réitère les positions qu’elle a toujours exprimées sur toutes les scènes internationales soutenant les droits inaliénables du peuple palestinien contre la politique du fait accompli.

L’instauration de la sécurité et de la paix au Moyen-Orient et dans le monde est intimement liée au recouvrement par le peuple palestinien de ses droits et de l’établissement de son Etat indépendant dans les frontières d’avant le 5 juin 1967 avec la ville sainte El Qods comme capitale."

Dernière modification : 12/09/2019 14:57:01