Nouadhibou,  13/08/2019
la position géographique privilégiée et le climat modéré dont jouit notre capitale économique, Nouadhibou, constituent des éléments importants pour attirer les touristes dans la ville, qu’ils viennent de l’intérieur du pays ou de l’extérieur.

En ces jours-ci, comme c’est le cas au début de la saison des pluies, la ville accueille des milliers de familles venues des différentes wilayas du pays pour découvrir les sites touristiques de Nouadhibou et jouir de son climat doux au cours de cette période de l’année où les températures sont généralement très élevées dans les autres wilayas du pays.

Cette situation contribue à animer le tourisme d’une manière générale dans la ville occasionnant ainsi une forte demande pour les maisons équipées à louer de la part des familles désirant passer les vacances à Nouadhibou entrainant ainsi des coûts élevés pour les loyers.

Les marchés de la ville enregistrent aussi pour la circonstance des mouvements actifs du fait de la forte demande sur les différentes marchandises, ce qui contribue à dynamiser les opérations commerciales dans cette ville qui est une zone franche.

Le correspondant de l’AMI dans la wilaya de Dakhlet Nouadhibou a pu, à cette occasion, recueillir les avis de certains citoyens sur l’afflux que connait la ville en cette période de l’année et l’impact positif de cet afflux dans les différents domaines.

Dans ce cadre, M. Ahmed Ould Mahmoud, propriétaire de villas à Nouadhibou, a indiqué que la ville connait durant la période de l’hivernage un grand afflux du fait du climat très doux de la ville en cette période de l’année et même durant toute l’année, contrairement aux autres wilayas du pays qui connaissent des températures élevées durant l’été.

Il a précisé que cette situation contribue à animer d’une manière très grande le circuit économique dans tous les domaines, se répercutant ainsi positivement sur les citoyens dans la ville, notamment ceux qui s’adonnent à des activités privées.

M. Sidi Ould El Hacen, propriétaire de villas dans le quartier de Dubai à Nouadhibou, a lui aussi affirmé que les propriétaires des villas sont ceux qui profitent le plus de ce flux des populations en cette période de l’année.

Il a précisé que les prix des loyers diffèrent d’une zone à une autre, précisant que les prix des loyers dans le quartier de Dubai, en cette période de l’année, vont de 300 000 à 400 000 ouguiyas (A-UM) par mois.

M. Salem Ould Abdallahi, père de famille venant de Nouakchott avec sa famille, a, lui, indiqué qu’il a pris l’habitude, ces dernières années, de passer les vacances scolaires avec toute sa famille à Nouadhibou qui a pour particularité, a-t-il dit, d’être belle et de disposer d’un climat très doux.

Dernière modification : 13/08/2019 18:40:18