Zoueirate,  29/07/2019
La capitale du Tiris Zemmour a abrité lundi les travaux d’un atelier de sensibilisation sur les dangers du travail forcé organisé par le ministère de la fonction publique, de l’emploi, du travail et de la modernisation de l’administration avec la collaboration du Bureau International du Travail (BIT).

Les participants suivront, deux jours durant, des exposés théoriques sur le danger du travail forcé et des attitudes et comportements qui en découlent mais aussi sur les études et concertations entreprises dans ce domaine.

Le wali mouçaid du Tiris Zemmour, M. Mohamed Ould AbdallahiOuld Hamed a, lors de l’ouverture de l’atelier, précisé que le contrôle du respect des critères internationaux et des normes légales nationales de lutte contre le travail forcé ont occupé une place de choix dans le programme de Son Excellence le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz.

Le gouvernement, poursuit-il, a, dans le cadre de son action soutenue en vue de réaliser la justice sociale, créé trois tribunaux pénaux pour traiter des affaires en rapport avec l’esclavage dans les villes de Néma, Nouadhibou et Nouakchott.

Le représentant du BIT en charge des droits fondamentaux du travail a souligné l’importance de la rencontre, relevant le rôle que joue notre pays dans la lutte contre le travail forcé.

L’ouverture de l’atelier s’est déroulée en présence du hakem mouçaid de Zoueirate, du maire de sa commune et des autorités judiciaires et sécuritaires de la wilaya.
Dernière modification : 29/07/2019 19:20:09