Social

Lancement de l’atelier sur la publication des meilleurs moyens de suivi des investissements sociaux en Mauritanie

Nouakchott,  23/07/2019
Les travaux de l’atelier sur ‘’la publication des meilleurs moyens de suivi des investissements sociaux en Mauritanie’’ organisé par la commission économique pour l’Afrique (CEA) des Nations Unies ont démarré mardi à Nouakchott.

L’atelier d’une journée vise rendre publique l’étude élaborée par la CEA sur la qualité du suivi des investissements dans le domaine de la protection sociale.

Le conseiller du ministre des affaires sociales, de l’enfance et de la famille, chargé du genre, Pr. Mohamed Ould Ely Telmoudy a, dans un mot pour la circonstance, souligné que l’attention vouée aux franges les plus vulnérables constitue une priorité du programme de développement du Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz.

C’est ainsi que le gouvernement a adopté la stratégie nationale de protection sociale en 2013 et le programme exécuté au profit des franges les plus faibles parmi nos concitoyens.

Grâce à la mise en œuvre de ces politiques et programmes, l’indicateur de la pauvreté a reculé de 42% en 2008 à 31% en 2014.

Il a indiqué que cet atelier est une occasion pour présenter les données tirées de l’étude adoptée par la Mauritanie, entre autres pays africains, pour que les partenaires et autres intervenants dans le domaine de la protection sociale puissent en tirer profit.

La rencontre permettra également l’échange d’expertises entre les différents partenaires pour garantir la réalisation des objectifs de la stratégie de développement accélérée et de prospérité partagée (SCAPP) et élaborer un programme et des projets spécialisés pour parvenir aux OMD.
Le conseiller a appelé les participants à l’atelier, dont les élus et les autres personnes intéressées au domaine, à participer efficacement aux travaux.

Le chef de la section politique sociale, division genre, pauvreté et politique sociale à la Commission Economique pour l’Afrique a de son côté, passé en revue certains objectifs que l’ONU entend atteindre comme la définition et l’extension du concept de la protection sociale, à d’autres domaines et le renforcement de des capacités des pays concernés par le suivi des investissements destinés à la
protection sociale.

Parmi les sujets qui seront traités, dit-il, figure le défi du manque de financements et la capacité de mise en œuvre des projets en matière de protection sociale en plus des questions de l’aide sociale, de la réduction du fossé entre riches et pauvres et les obstacles qui entravent la généralisation de la protection sociale.

Le lancement de l’atelier s’est déroulé en présence du conseiller social de l’Agence Tadamoun, du maire de Tevragh Zeina, ainsi qu’un certain nombre de cadres du ministère des affaires sociales, de l’enfance et de la famille.
Dernière modification : 23/07/2019 19:49:18