Nouakchott,  14/07/2019
-Le secrétaire général du ministère de la Défense nationale, le général de brigade Hanena Ould Henoune Ould Sidi a salué, dimanche matin à l’aéroport international de Nouakchott Oumtounsy, le 7ème contingent de la gendarmerie nationale devant participer, sous les auspices des nations Unies, à la force de maintien de la paix en Centrafrique.

Ce contingent bien équipé, qui remplacera un autre, qui a regagné Nouakchott hier, samedi, se compose de 140 éléments dont 11 officiers, 32 sous-officiers et 97 gendarmes formés sur les opérations de maintien de la paix.

Avant de partir pour la Centrafrique, le contingent a eu à effectuer de nombreux exercices d’entrainement sur les opérations de maintien de la paix, de protection des personnes, des biens, des bâtiments abritant les instances onusiennes et des sièges gouvernementaux. Les exercices ont aussi porté sur la sécurité des hautes personnalités et sur les réponses aux appels de secours et à l’aide humanitaire dans un pays instable.

Dans son intervention, le secrétaire général a exhorté les éléments du contingent à préserver les acquis enregistrés par les précédents contingents et à travailler dur pour assurer une bonne représentation de la Mauritanie dans cette mission onusienne. Il a souhaité que ce contingent puisse acquérir, au cours de son séjour en Centrafrique, une formation de qualité et plus d’expériences.



Le premier contingent de la gendarmerie nationale, qui a regagné le pays le 17 décembre 2016, avait été décoré par la représentante spéciale adjointe du secrétaire général des Nations Unies, vice- présidente de la mission des Nations Unies en République de Centrafrique, Mme Janne Corner.
La même instance a adressé des félicitations écrites à l’état-major de la gendarmerie nationale, rendant hommage à la participation honorable de ce contingent et demandant, par la même occasion, au renforcement de sa mission à Bangui par l’envoi d’un autre contingent.

Le contingent a été salué également , à son départ, par le général de brigade Cheikh Diallo, commandant du bureau de la formation à l’état-major et le général de brigade, Souleimane Ould Abouda, commandant du premier bureau à l’état-major de la gendarmerie nationale.

Dernière modification : 14/07/2019 13:36:54