Nouakchott,  11/07/2019
Les députés adoptent le projet de loi de finances rectificative 2019 Nouakchott, 11 Juil 2019 (AMI)- Les députés ont adopté, mercredi soir,à Nouakchott le projet de loi de finances rectificative 2019, lors d’une plénière, présidée par le 1er vice-président de l’Assemblée
Nationale, M. Bodjel Ould Houmeid.

le projet de loi de finances rectificative 2019,s'équilibre en recettes et dépenses à la somme de cinquante cinq Milliards six cent dix million deux cent quatre vingt mille huit cent quarante (55 610 280 840) MRU, soit une augmentation de 1 4 91 719 187 MRU en valeur absolue et de 2,76 en valeur relative par rapport à la LFI 2019.

Il est élaboré à la suite de quelques réaménagements budgétaires.

son objectif est d’ajuster les prévisions initiales en prenant en compte les nouvelles inscriptions pouvant impacter les ressources et les dépenses du budget initial.
Le projet de loi de finances rectificative 2019 intervient surtout pour la prise en charge des nouvelles obligations non prévues au titre du budget initial, notamment les dépenses liées à la réalisation devoiries à Nouakchott, la commémoration du 59eme anniversaire de l’Indépendance Nationale cette année à Akjoujt, la participation de
notre équipe nationale les Mourabitounes à la CAN 2019, la
réhabilitation des infrastructures scolaires à Nouakchott et la prise en charge du fonctionnement de 4 centres de formation professionnelle féminine de Néma, Aioun, Sélibaby et Toujounine, jadis pris en charge par le Qatar.

Il permet également un tirage supplémentaire du FNRH d’un montant de 1 427 285 689 MRU pour financer ces dépenses nécessaires, ainsi que la constatation des recettes exceptionnelles collectées suite au téléthon organisé en faveur de notre équipe nationale les Mourabitounes.

Au niveau du Budget d’investissement, l’augmentation est de 1 384 558 889 MRU, destinée au financement des programmes prioritaires suivants:

-Programme de réhabilitation des infrastructures scolaires à
Nouakchott par Tadamoune pour un montant de 350 000 000 MRU;
-Programme de réalisation de la voirie à Nouakchott, d’un montant de 680 000 000 MRU;
-Commémoration de l’indépendance nationale à Akjoujt/2019.
S’agissant du budget de Fonctionnement, l’évolution est de 107 160 298 MRU, destinée à la prise en charge de la participation de notre équipe nationale de Football les Mourabitounes à la CAN 2019, l’augmentation du budget de fonctionnement des conseils régionaux hors Nouakchott, au
fonctionnement des 4 nouveaux centres de formation professionnelle féminine de Néma, Aioun, Sélibaby et Toujounine, et la réorganisation du MFPTE MA.

Défendant le projet de loi, le ministre de l’économie et des finances,M. Moctar Ould Diay, a passé en revue devant les députés le contexte général projet de loi de finances rectificative 2019, notant qu’il a été élaboré pour ajuster d’ajuster les prévisions initiales en prenant en compte les nouvelles inscriptions pouvant impacter les
ressources et les dépenses du budget initial, notamment les dépenses liées à la réalisation de voiries à Nouakchott, la commémoration du 59eme anniversaire de l’Indépendance Nationale cette année à Akjoujt,la participation de notre équipe nationale les Mourabitounes à la CAN 2019, la réhabilitation des infrastructures scolaires à Nouakchott et
la prise en charge du fonctionnement de 4 centres de formation professionnelle féminine de Néma, Aoun, Sélibaby et Toujounine .

Dans leurs interventions, les députés ont souligné la pertinence des politiques nationales des finances qui ont permis la maitrise de l’inflation et la réalisation d’une croissance économique significative.

Certains députés ont estimé qu’il était nécessaire de prendre en compte les conditions difficiles que vivent les éleveurs et agriculteurs actuellement et leur budgétiser une assistance financière, surtout que les projets pour lesquels le budget a été révisé n’avaient pas de caractère d’urgence et d’autre ont fait part de l’inconsistance, pour eux, d'affecter une enveloppe de 4 milliards
MRU pour commémorer la fête de l’indépendance, alors que des
amendements liés à la vie des citoyens, ne dépassant point 200 Millions MRU furent proposés par les honorables députés, lors de la présentation de la loi de finances initiale, et se sont vus refusés.

Dernière modification : 11/07/2019 13:35:46