Genève,  05/07/2019
Le Commissaire aux droits de l’homme, à l’Action humanitaire et aux relations avec la société civile, M. Mohamed Lemine Ould Sidi a prononcé, jeudi à Genève, un mot devant la 126eme session de la commission des droits de l’homme relevant des Nations Unies réunie pour passer en revue le deuxième rapport périodique de la République Islamique de Mauritanie sur l’exécution des dispositions sur l’engagement international relatifs aux droits civiques et politiques.

Le commissaire a passé en revue, à cette occasion, les grands pas franchis par la Mauritanie, sur hautes instructions du Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, dans le domaine du renforcement des piliers de l’Etat de droit, la consolidation de la gouvernance économique et politique et la réalisation du développement global du pays dans un climat de sécurité et de paix.

Il a mis en relief à ce sujet les grands efforts déployés par la Mauritanie dans le domaine de la promotion et de la protection des droits de l’homme et du respect des engagements internationaux du pays à cet égard, insistant sur le progrès sensible enregistré aux plans juridique, institutionnel, administratif et judiciaire dans le domaine de l’exécution des multiples recommandations, suite à la présentation du rapport préliminaire de notre pays en 2013.

La Mauritanie participe à cette session avec une importante délégation conduite par M. Mohamed Lemine Ould Sidi, Commissaire aux Droits de l’homme, à l’Action humanitaire et aux Relations avec la société civile et comprenant M. Bal Mohamed El Habib, représentant permanent de la Mauritanie auprès du bureau des Nations Unies Unies et des organisations internationales à Genève, le conseiller du Premier ministre chargé de la communication et de représentants des départements de la justice, de l’intérieur et de la décentralisation , des affaires étrangères et de la coopération, de la fonction publique, du travail, de l’emploi et de la modernisation de l’administration, des affaires sociales, de l’enfance et de la famille, du commissariat aux droits de l’homme, à l’action humanitaire et des relations avec la société civile et de l’Agence Nationale Tadamoune.
Dernière modification : 05/07/2019 12:54:49