Politique

Une mission de l’Union Africaine loue les conditions dans lesquelles s’est déroulée l’élection présidentielle

Nouakchott,  26/06/2019
La mission d’observateurs dépêchée par l’Union Africaine pour superviser l’élection présidentielle en Mauritanie a, dans un rapport qu’elle a rendu public à l’issue de sa mission d’observation le scrutin du 22 juin 2019, loué l’organisation de l’élection conformément aux textes la régissant.

Le rapport a précisé que cette échéance revêt une importance particulière tant en ce qui concerne la période que s’agissant des conditions qui ont entouré son organisation.

Le rapport a rappelé que l’élection du 22 juin courant intervient après des élections législatives, municipales et régionales ayant eu lieu en septembre 2018 précédées par un référendum sur la Constitution en 2017 qui a opéré des changements de fond dont la désignation d’une nouvelle Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) qui jouit de toutes les compétences s’agissant de l’organisation des élections.

Le rapport des observateurs de l’Union Africaine a souligné le respect des règles essentielles concernant la couverture en conformité avec les textes régissant la HAPA à travers la répartition équitable des espaces de publicité dans les medias publics et l’accès des candidats à ces moyens.

Il a mis en relief la large participation à cette échéance de la société civile et du Forum national des organisations des droits de l’homme qui a mobilisé plus de 500 observateurs et avec la participation efficace de l’association des femmes actives.

Le rapport ajoute qu’au moment où la CENI a effectué la mobilisation et entrepris une large sensibilisation afin d’élargir la participation au scrutin.

Au niveau sécuritaire, la mission a mis en avant les mesures sécuritaires mises en œuvre pour garantir un climat de sérénité et de calme au cours et après le scrutin.

En ce qui concerne les remarques, le comité des observateurs de l’Union Africaine conduit par M. Philémon Yang, ancien premier ministre camerounais qui s’est déployé dans toutes les wilayas le jour du scrutin, et dont les 34 membres dont des diplomates qui ont visité différents pays africains, a effectué des visites au niveau des différents bureaux de vote. Ce comité a affirmé que le matériel électoral a été rendu disponible dans les bureaux visités et le vote proprement dit s’est déroulé conformément aux procédures prévues par la loi et il y avait des représentants de tous les candidats.
Dernière modification : 26/06/2019 20:02:43