Nouadhibou,  20/06/2019
Le candidat aux élections présidentielles de 2019, M. Sidi Mohamed Ould Boubacar Ould Boussalef, a présidé mercredi soir à Nouadhibou un meeting électoral, dans le cadre de la campagne préparant les élections présidentielles du 22 juin 2019.

Le candidat a affirmé que l'importance de la présence des citoyens prouve que les populations de la ville de Nouadhibou ont pris leur place dans le train du changement, précisant que cela est du aux conditions que connait la ville de Nouadhibou et qui sont marquées par la détérioration des services dans tous les domaines de la vie, malgré les importantes ressources dont dispose la ville, selon lui.

Il a ajouté que cette situation est le fruit "des politiques suivies durant la dernière décennie qui ne suivent aucune logique et qui ont eu pour conséquences le chômage et de grands préjudices causées pour les richesses halieutiques, d'une importance capitale pour le pays en général et la ville de Nouadhibou en particulier.

Le candidat s'est engagé, en cas de victoire, le 22 juin 2019, à mener une série de réformes au niveau de la zone franche de Nouadhibou qui auront des répercussions positives sur les populations, selon lui, car devant permettre la création de davantage d'opportunités d'emploi et de mettre en place les mécanismes de nature à résoudre les problèmes auxquels la ville fait face, cela en plus, de la création d'unités industrielles desquelles profiteront les jeunes et de la disponibilisation de prêts avantageux pour les familles qui souffrent de la pauvreté et des séquelles de l'esclavage dans le but d'élever du niveau de vie des populations et partant de renforcer la cohésion nationale, selon ses dires.

Il s'est en outre engagé à protéger la SNIM et à s'opposer à toutes les tentatives visant à la liquider et à augmenter les salaires des fonctionnaires et des retraités civils et militaires.

Le candidat a affirmé qu'il s'opposera aux tentatives visant à porter atteinte à la constitution du pays, appelant les populations à protéger leur vote contre la fraude.

Il a enfin dit que ces élections sont une occasion rare pour l'alternance pacifique au pouvoir après 10 ans de règne d'un régime autoritaire et qu'il faut la saisir, selon lui.

Dernière modification : 20/06/2019 15:26:49