Tidjikja,  18/06/2019
Le candidat aux élections présidentielles de 2019, M. Sidi Mohamed Ould Boubacar Ould Boussalef, a présidé, lundi dans la ville de Tidjikja, un meeting électoral organisé par la coordination de sa campagne dans la wilaya du Tagant au cours duquel il a expliqué son programme électoral.

Le candidat a remercié les populations de la ville de Tidjikja pour leur présence à ce meeting, à un moment où la température a atteint les 48 degrés pour exprimer leur opposition à la situation désastreuse que connait le pays et leur aspiration à une Mauritanie nouvelle prospère et sans soif, selon lui.

Le candidat s'est étonné de voir la wilaya du Tagant souffrir de soif au 21eme siècle et de la marginalisation qui lui est imposée par l'Etat, bien que ce dernier devait plutôt oeuvrer pour le développement de l'économie du pays en général et de la wilaya du Tagant en particulier où les oasis représentent la base de l'économie de la wilaya, précisant que ces oasis se dessèchent de plus en plus du fait de la soif et du peu d'intérêt qui leur accordé par les pouvoirs publics, selon lui.

Il s'est engagé en cas de victoire aux élections présidentielles de 2019 à mettre un terme à cette marginalisation et à ces peines et à associer les citoyens et les cadres du pays à la vie politique et économique.

Le candidat a indiqué que la ville de Tidjikja, connue pour être la ville du savoir, de la littérature et de la résistance souffre de la sécheresse et de manque de pluies depuis quelques années au moment où l'état reste comme un spectateur et ne déploie aucun effort comme si la question ne le concerne pas, précisant que le pays s'apprête à vivre des élections décisives qui offrent deux alternatives: ou bien la situation reste la même avec ses multiples crises ou bien le peuple choisira la voie du changement et votera le 22 juin sur le candidat N°2 sur le bulletin de vote, selon lui.

Le candidat s'est engagé à créer des milliers d'opportunités d'emploi au profit des jeunes par le biais de l'exploitation des possibilités de développement offertes dans les secteurs productifs, ce qui aidera à éviter l'extrémisme et la violence et de recourir à la migration.

Il a ajouté que la priorité sera accordée à l'enseignement à travers l'orientation d'une importante part du budget à ce secteur, partant du fait que le savoir constitue plus que les infrastructures la clef du progrès, soulignant qu'il oeuvrera aussi à mettre un terme définitif à la gabegie sous toutes ses formes et à faire prévaloir les valeurs dans la vie publique, ce qui, a-t-il dit, constitue une priorité urgente dans un pays où la politique représente encore la plus courte voie pour l'enrichissement.

Le candidat s'est aussi engagé à satisfaire les besoins essentiels des citoyens grâce à un service public de qualité permettant de rendre disponible un enseignement moderne, un système de santé développé et accessible, l'eau et l'électricité à tous, en plus de l'allègement de la pression de la fiscalité qui est très lourde et inéquitable et dont les répercussions sont négatives, a-til dit.

Dernière modification : 18/06/2019 11:24:25