Rosso,  16/06/2019
Le candidat Sidi Mohamed Ould Boubacar Ould Boussagef, a présidé, samedi soir dans la ville de Rosso, un meeting électoral organisé par la coordination de sa campagne au niveau de la wilaya du Trarza.

Le candidat a remercié les populations de la wilaya du Trarza pour leur présence à ce meeting qu'il a qualifié d'imposant et d'historique, précisant qu'elles sont venues pour exprimer leur rejet du lourd héritage de la dernière décennie, surtout pour la wilaya du Trarza, selon lui.

Il s'est interrogé sur les raisons qui ont conduit au désintérêt manifesté par l'Etat vis-à-vis de la route Nouakchott-Rosso pendant 10 ans, malgré l'importance économique de cette route pour la wilaya du Trarza et pour le pays dans son ensemble.

Il a ajouté que dix ans sont considérés comme une longue période dans la vie d'un Etat et malgré cela, a-t-il dit, l'Etat s'est désintéressé durant cette période de l'agriculture dans la wilaya du Trarza bien qu'elle est la ressource essentielle de cette wilaya, soulignant que les agriculteurs ont été, eux aussi, laissés à leur compte sans crédit agricole.

Il s'est engagé, en cas de victoire, de suivre une politique économique dans le le domaine de l'agriculture en transformant le Trarza en champs verts nourrissant les mauritaniens et d'autres populations.

Le candidat a souligné que son programme électoral présenté aux mauritaniens changera l'aspect de la vie dans le pays, notamment au profit de la frange des jeunes qui sont l'espoir de la Nation et son avenir, leur permettant de rompre définitivement avec le chômage et la marginalisation qui ont duré pendant longtemps, selon lui.

Il a ajouté qu'il est le candidat de tous les mauritaniens et non le candidat d'un parti donné, bien qu'il soit soutenu par le parti Tewassoul qui est le plus grand parti de l'opposition, mais aussi par le parti Hatem, le parti El Moustakbel et par les partis de la majorité qui ont abandonné le régime pour soutenir le changement civique, en plus des personnalités nationales indépendantes.

Il a ajouté que la présidence est un contrat entre le peuple et un seul homme et non deux et que les mauritaniens doivent savoir clairement pour qui ils voteront, appelant les populations du Trarza et à travers elles tous les mauritaniens à protéger leur voix de la fraude et à saisir l'occasion offerte pour permettre le changement grâce à leur vote, le 22 juin prochain et à montrer au monde entier que les mauritaniens veulent le changement.

اLe candidat avait tenu samedi des meetings à M’Bagne, Bababé et Boghé tout comme il a effectué des arrêts dans les villes et villages situés sur la route Kaédi-Boghé-Rosso où ses sympathisants lui ont réservé des accueils populaires.

Dans le meeting qu’il a présidé à M’Bagne, le candidat a indiqué que les populations vivent aujourd’hui des conditions difficiles et souffrent d’un manque cruel d’infrastructures essentielles pour la vie et qu’elles doivent choisir entre ce que certains appellent la poursuite de la voie suivie durant la dernière décennie et le changement qui permettra aux citoyens de se sentir respectés dans leur pays, mettra l’Etat à leur service et leur garantira les services de la santé et de l’enseignement.

Il a ajouté que le changement escompté veut dire la fin de la gabegie, l’égalité des citoyens devant la loi, la propagation de la justice sociale au sein de tous les mauritaniens quelles que soient leurs couleurs ou leurs couches sociales et la garantie des droits politiques, insistant sur son rejet de la marginalisation de certains mauritaniens à l’étranger et leur privation du droit à l’expression et du refus du gouvernement d’ouvrir devant eux des bureaux de vote, précisant que cela est contraire à la constitution et aux droits des citoyens, selon lui.

Le candidat a précisé que le gouvernement a refusé d’ouvrir des bureaux de vote dans des pays qui abritent des milliers de mauritaniens parce qu’il sait qu’ils ne voteront pas pour son candidat, soulignant que cela n’empêchera pas un vote massif en faveur du changement et de s’opposer à la fraude à l’intérieur des bureaux de vote.

Dans la moughataa de Bababé, le candidat a remercié les populations pour l’accueil qu’elles lui ont réservé, malgré la chaleur et leurs multiples préoccupations, s’engageant, en cas de victoire, à résoudre tous les problèmes posés.

Il a ajouté que la fraude à laquelle certains tentent de recourir ne sera pas acceptée et que le peuple mauritanien s’opposera à cette fraude qui est interdite, a-t-il dit, par la loi, appelant la justice et la CENI à assumer leurs responsabilités en appliquant les lois en vigueur dans l’intérêt du pays et de sa stabilité.

Dans la ville de Boghé, le candidat a précisé que les conditions difficiles que vivent les populations et qui sont marquées par la hausse des prix, la soif, la pauvreté, la médiocrité des services de l’enseignement et de la santé font que le changement est urgent plus qu’à n’importe quel autre moment, appelant à voter en sa faveur.

Il a enfin appelé les jeunes, les seuls aptes à apporter le changement, à protéger le vote et à œuvrer avec sérieux pour la victoire, le jour du scrutin.
Dernière modification : 16/06/2019 12:30:10