Nouakchott,  30/05/2019
La Garde Nationale mauritanienne, créée le 30 mai 1912, a célébré, jeudi, son 107ème anniversaire, dans une ambiance de joie et de fête, sous le thème : cent sept ans de loyaux services.

Des démonstrations militaires à l’État-major à Nouakchott ont marqué cet événement, célébré également par les groupements régionaux de la garde nationale, au niveau des wilayas de l’intérieur.

Supervisées par le ministre de l’intérieur et de la décentralisation, M. Ahmedou Ould Abdalla, les festivités commémoratives de l’anniversaire ont débuté par une cérémonie de levée des couleurs au rythme de l’hymne national dans les locaux de l’État-major de la garde nationale.

Le ministre a, par la suite, passé en revue, en compagnie du Chef d’Etat-major de la garde nationale, général Mesgharou Ould Sidi, des unités de la garde nationale, venues rendre les honneurs et salué les officiers supérieurs, commandants et chefs de bureaux, directeur établissements et commandants de groupements régionaux.

S’exprimant pour l’occasion, le ministre de l’intérieur a précisé que le corps de la garde nationale était toujours le soutien et le refuge de l’Etat mauritanien moderne, car des missions vitales et sensibles lui ont été confiées, à savoir la fixation des fondements de l’Etat moderne par la restauration de la sécurité, la défense de l’intégrité territoriale et l’établissement d’une liaison efficace et permanente entre les différentes unités de l’administration.

Il a ajouté que l’intérêt de la garde nationale ne se résulté pas seulement dans ses multiples interventions, le maintien de l’ordre, la police générale des circonscriptions administratives et la contribution à la défense de la patrie, mais aussi le sert des citoyens dans les domaines de la santé, de l’enseignement et autres champs du développement, surtout dans les zones éloignées du pays, en plus à la contribution à l’effort national de lutte contre le terrorisme, de toutes les formes du crime et du trafic de la drogue.

Parlant de la signification de cet anniversaire, le ministre a précisé qu’il a une dimension historique compte-tenu du lien étroit entre l’histoire de la garde nationale et celle de l’Etat mauritanien, notant que ce corps, créé le 30 mai 1912, exerce un rôle d’avant-garde dans la défense de la patrie et la protection des personnes et des biens.

‘’Pour parvenir à cette noble mission consistant à défendre les constantes de la nation et ses valeurs sacrées, la garde nationale a payé un lourd tribut en terme de sacrifices’’, souligne le ministre.

S’adressant aux staffs et à la direction de ce corps, le ministre a exprimé la reconnaissance de l’Etat envers les différents commandants de ce corps, ses officiers, sous-officiers et homme de troupes pour leurs chers sacrifices au service de la Mauritanie, patrie et peuple et imploré Allah pour accueillir les martyrs de la garde nationale dans son saint paradis.

‘’Il s’agit là des héros qui ont sacrifié leur vie. Ils sont tombés sur le champ de l’honneur et de la grandeur en défendant leur patrie. Je vous exhorte à poursuivre ces sacrifices et de faire preuve d’abnégation, de dévouement et de loyauté dans l’exercice de vos nobles tâches pour mieux servir la patrie et le citoyen’’, a conclu M. Ahmedou Ould Abdalla.

Le Chef d’Etat-major de la garde nationale, général Mesgharou Ould Sidi, avait auparavant passé en revue le rôle pionnier de la garde nationale dans l’accompagnement des développements et transformations successifs qu’a connus la Mauritanie, à travers son histoire politique jusqu’à nos jours, rappelant que la garde nationale constitue le premier corps sécuritaire et militaire créé dans le pays.

‘’Mon corps continuera à exercer avec professionnalisme, compétence et bravoure les missions qui lui sont assignées, mettant, parfois, en péril la vie de ses hommes dont certains sont tombés dans des opérations de défense de l’intégrité territoriale et de la souveraineté nationale’’, note le général Mesgharou.

Le Chef d’État-major de la garde nationale a enfin annoncé la création de nouvelles formations pour accompagner les développements survenus et renforcer son état opérationnalité en vue de contribuer au lever des défis sécuritaires dont le pays fait face et qui se caractérisent par l’existence d’un milieu en perpétuel changements et d’une mondialisation accélérée.

Le corps de la garde a connu ces dernières années, grâce aux orientions du Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, chef suprême des forces armées, un développement inclusif touchant les domaines de la formation et de l’instruction, de l’organisation, des infrastructures, des équipements et d’amélioration des conditions générales des éléments, a conclu le chef d’État-major de la garde nationale.

La cérémonie commémorative s’est déroulée en présence du ministre de la justice, du secrétaire général du ministère de l’intérieur et de la décentralisation, du Chef d’état-major général adjoint des armées, du directeur général de la sureté nationale, du Chef d’État-major de la garde nationale, des walis de Nouakchott, du maire et du hakem du Ksar, des anciens chefs d’État-major de la garde nationale et des attachés militaires de certaines chancelleries à Nouakchott.
Dernière modification : 30/05/2019 21:02:27