Nouakchott ,  23/05/2019
La Grande Mosquée de Nouakchott a abrité, jeudi après-midi, 18e jours du mois béni de Ramadan, dans le cadre des activités d’animation du Ramadan, une conférence sur le thème : « Les mauvais comportements, inclination et dérives, leurs causes et leurs remèdes ».

L’érudit Dardiry Ould Babe Ould Maata a tout, d’abord, souligné que ces tares sont lies aux dispositions de l’esprit que l’on appelle par extension de langage « le cœur », non pas en tant qu’organe physiologique, mais dans sa connotation de centre des impulsions, des sentiments et de la conscience. Il a cité, à ce propos, plusieurs hadiths du Prophète (PSL) quand il dit en substance qu’il existe dans chaque personne une partie qui, si elle est saine, c’est tout l’organisme qui est sain et que si elle est malsaine c’est toute la personne qui est malsaine. Cette partie est indéniablement la l’âme ou la conscience qui édicte à l’être ses décisions, ses sentiments, ses ressentis, ses impulsions et par conséquent influe sur son comportement, ses attitudes, ses choix et ses inclinations.

Le conférencier a souligné qu’Allah le Tout Puissant a ordonné aux fidèles de purifier leurs âmes. Il a précisé que les altérations de la conscience, au sens spirituel du terme, provoquent les déviations comportementales qui affectent la personne atteinte. C’est comme un poison qui désagrège progressivement l’être et le rend vulnérable et capable de se rendre coupable d’actes répréhensibles comme le vol, le dol, le mensonge, l’hypocrisie...

L’érudit Dardiry Ould Babe Ould Maata a évoqué plusieurs versets coraniques et plusieurs Hadiths du prophète (PSL) qui incident à la pudeur, à la bienséance, à l’amour et à la solidarité.
Dernière modification : 23/05/2019 20:11:41