Nouakchott,  19/05/2019
La capitale a abrité samedi soir un colloque organisé par l’Union des écrivains et littéraires mauritaniens en commémoration de la disparition de son premier secrétaire général, feu Jemal Ould El Hacen.

Les intervenants ont, au cours de cette rencontre, souligné les traits qui marqué le disparu dans sa vie qu’ils ont considérée comme très limitée dans le temps même si elle est riche en apport, passant en revue dans ce cadre l’œuvre qu’il a présentée, qu’il s’agisse de sa contribution scientifique, de sa production littéraire ou de son apport en matière d’enseignement.

Le ministre de la culture, de l’artisanat et des relations avec le parlement, porte- parole du gouvernement, Me Sidi Mohamed Ould Maham, a dans un mot pour la circonstance, réaffirmé que le défunt Jemal Ould El Hacen était un professeur dévoué et un exemple à suivre dans le comportement et l’amour du bien, notant que sa disparition a laissé un vide profond dans la scène littéraire en particulier et en matière d’apport scientifique en général.

Pour sa part, le président e l’Union des écrivains et littéraires mauritaniens, Dr Mohamedou Ould H’Dhana, a indiqué que le disparu, bien que nous ayant quitté dans la fleur de l’âge, nous a légué néanmoins un riche héritage composé de poésie arabe et hassania et dispensé beaucoup de sa culture et de sa science dans les mémoires de ses nombreux étudiants, louant ses nobles vertus, son ouverture et son esprit éclairé.

Quant au Dr Seyid Ould Bah, porte- parole de la famille du défunt, il a fait état des caractéristiques qui ont marqué feu Jemal : ses valeurs humaines, son intelligence voire son caractère surdoué, mais aussi ses études et recherches publiées dans des revues et périodiques arabes et qui étaient l’objet de considération de la part de professeurs et grands penseurs.

Le colloque s’est déroulée en présence de certains membres de la famille du disparu et d’un parterre d’écrivains et de littéraires ainsi que de leaders d’opinion.


Dernière modification : 19/05/2019 12:49:50