Nouakchott,  18/05/2019
Me Sidi Mohamed Ould Maham, ministre de la culture, de l’artisanat et des relations avec le parlement, porte- parole- officiel du gouvernement a présidé vendredi un colloque culturel sur l’importance de la revivification du patrimoine des valeurs.

Le programme de ce colloque comprend la présentation de deux conférences dont la première parle des insignes valeurs et de leur rôle dans la cohésion de la société alors que la seconde axe sur l’intérêt de la propagation du patrimoine des valeurs et de sa préservation.

Dans un mot pour la circonstance, le ministre de la culture souligné l’importance de la préservation du patrimoine des valeurs et à lui accorder tout l’intérêt requis et notamment à mettre notre jeunesse à l’abri des risques de dérives auxquelles peut conduire l’extrémisme et le terrorisme et l’usage de produits psychotropes qui entraînent parfois la commission de crimes.

Il a précisé que les efforts du département ont été orientés et consacrés à revivifier ce patrimoine de notre société, relevant que ces efforts resteront insuffisants s’ils ne sont pas doublés par une implication effective de la société en général et des ONGs de la société civile en particulier.

Me Sghair Ould M’bareck a mis en relief dans la première conférence sous le thème ‘’les insignes valeurs et de leur rôle dans la cohésion de la société’’ qui met en exergue le danger des excès de comportements émanant du flux dévastateur des medias et de la communication via les réseaux sociaux.

Il a montré que le moyen approprié pour assurer l’éducation des générations futures sur les bonnes valeurs, comme y exhorte notre sainte religion, l’Islam, est d’axer sur la réforme de l’enseignement en faisant en sorte d’éplucher ses programmes, insistant sur le fait que le Prophète (Paix et Salut sur Lui) qui est l’exemple idéal pour toute l’Humanité a dit : j’ai été envoyé pour parachever les bonnes mœurs.

Le conférencier a abordé le rôle des parents dans le contrôle, le suivi de leurs enfants et l’enracinement des insignes valeurs dans leurs esprits en les exhortant à faire preuve de sincérité, d’impartialité et d’honnêteté, à s’en tenir exclusivement à la vérité, à respecter l’autre et à s’éloigner du discours de la haine dans leur comportement et leur vie de tous les jours.

Le professeur universitaire M. Niokane Adama, a, dans la 2ème conférence appelé à la nécessité de s’intéresser à revivifier le patrimoine des valeurs, à le propager, à travers de larges campagnes médiatiques et de sensibilisation pour faire face aux valeurs inverses que porte la mondialisation, demandant d’axer sur l’instruction civique et les programmes d’éducation pour ancrer les bonnes vertus.

Le conservateur national de la culture et du patrimoine M. Nami Mohamed Kaber Salihi, a présenté au cours de ce colloque un exposé sur le patrimoine que le département s’attelle à vivifier dans la société à travers l’organisation de plusieurs activités dans la capitale et dans certaines wilayas de l’intérieur du pays.

Les intervenants ont été unanimes sur la nécessité de fournir davantage d’efforts pour propager les bonnes valeurs au sein de la société, soulignant l’intérêt que revêt l’utilisation des différents moyens de communication pour sensibiliser autour de la préservation de nos valeurs.

Le colloque s’est déroulé en présence du secrétaire général du ministère de la culture, de l’artisanat et des relations avec le parlement, Dr Ahmed Ould Bah Ould Sid Ahmed et de plusieurs cadres du département.
Dernière modification : 18/05/2019 13:38:25