Nouakchott,  14/05/2019
Les travaux de l’atelier de clôture du Programme National Intégré d’appui à la Décentralisation, au Développement Local et à l’Emploi des jeunes (PNIDDLE) financé en collaboration entre le gouvernement mauritanien et l’Union Européenne et la Banque Mondiale ont démarré mardi à Nouakchott.

Cette rencontre vise renforcer l’institution municipale et l’ancrer dans son milieu et de manière particulière améliorer l’accès des populations aux services de base, stimuler les capacités des différents acteurs de la décentralisation, promouvoir l’emploi au niveau local et notamment l’emploi des jeunes en plus de l’encouragement de la bonne gouvernance locale.

Les participants suivront deux jours durant des exposés présentés par des experts abordant les missions des municipalités et leurs méthodes de gestion ainsi que la passation des marchés les concernant.

Le ministre de l’économie et des finances, M. Moctar Ould Diay, a, dans un mot pour la circonstance, indiqué que l’atelier intervient dans un contexte particulier de l’histoire de notre pays dont nous devons être fiers de ce qui a été réalisé au cours de la dernière décennie comme grands projets et comme développement perceptible dans tous les secteurs, grâce à la perspicacité, au courage et à la clairvoyance du Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz qui a fait de fierté de ce pays un projet sans cesse renouvelé.

Il a ensuite passé en revue un certain nombre de projets d’infrastructures structurants : routes, eau électricité, aéroports, installations universitaires, sanitaires et d’enseignement en plus de la construction d’un système de sécurité qui a renforcé la stabilité dans le pays dans une région et un monde secoués par la tourmente.

Le PNIDDLE, dont la phase première s’achève dans les prochains mois, a été conçu et exécuté au cours des dernières années et a constitué un levier essentiel pour la décentralisation et le développement local non seulement en raison des centaines de projets qu’il a financés et dont il a supervisé la mise en œuvre dans ses zones d’intervention, mais aussi pour avoir relevé les capacités des municipalités et des instances bénéficiaires. C’est ainsi que toutes les enquêtes indépendantes et les évaluations qui ont été faites ces dernières années ont montré un niveau élevé de développement réalisé dans sa sphère d’intervention. Tout comme il a contribué efficacement à résorber le chômage en particulier au sein des jeunes.

Il a dit que le programme élabore une approche renouvelée afin de transcender les insuffisances et contraintes traditionnellement relevées dans l’exécution des projets. Aussi le premier programme financé essentiellement sur ressources propres de l’Etat avec la contribution de la BM et à un moment donné par l’Union Européenne a contribué à la formation de centaines de bénéficiaires ainsi qu’au financement d’études ayant permis aux secteurs concernés d’actualiser et d’appuyer leurs politiques de décentralisation en particulier en matière de développement local.

Il a ajouté que les recommandations et suggestions de la rencontre feront l’objet d’une grande attention de la part du département, appréciant au passage, l’appui apporté par la Banque Mondiale et l’Union Européenne à la Mauritanie dans tous les domaines du développement.

A son tour, le représentant de la Banque Mondiale, M. Laurent Msellati s’est dit satisfait de e qui a été réalisé relevant que les maires et les équipes municipales considèrent le l’immense travail accompli en matière décentralisation soulignant à cet égard la poursuite par la Banque de l’appui à leurs efforts en matière de décentralisation et de développement urbain.

De son côté, le coordinateur du programme national d’appui à la décentralisation au développement local et à l’emploi des jeunes, M. Mohamed Ould Babetta a, dans un mot pour l’occasion précisé que l’atelier est une opportunité pour mesurer les actions accomplies du programme au niveau de toutes ses composantes au cours de ces dernières années et les leçons tirées de cette période riche en réalisations.

En ce qui le concerne, M. Bakary Gandéga, président du regroupement des maires du Guidimagha, maire de Hassi Chegar s’est réjoui de l’organisation de cette rencontre pour célébrer les réalisations accomplies par le programme PNIDDLE remerciant la coordination du Programme pour l’important travail abattu dans ses différentes composantes.

L’ouverture s’est déroulée en présence du ministre de l’intérieur et de la décentralisation M. Ahmedou Ould Abdallah et de plusieurs maires ainsi que de cadres du département.
Dernière modification : 14/05/2019 21:18:21