Politique

La Délégation de l'UE commémore la journée de l'Europe

Nouakchott,  10/05/2019
La Délégation de l'Union Européenne à Nouakchott a organisé, hier soir, une réception à l'occasion de la fête de l'Europe, marquée par une exposition sur la partenariat de l'Union Européenne avec la Mauritanie. Ont assisté à cette réception, M. Ismail Ould Cheikh Ahmed, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération; Ahmed Sid'Ahmed Dié, ambassadeur, secrétaire général du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération; Mohamed Mahmouden, ambassadeur; directeur Europe et Ahmedou Beibatt, ambassadeur directeur du Protocole.

A cette occasion, SEM Giacomo Durazzo, ambassadeur de l'UE en Mauritanie, a prononcé une allocution dans laquelle il a souligné que l'Union commémore la déclaration du ministre des Affaires étrangères français, Robert Schuman, qui le 9 mai 1950, plaçait l'ensemble de la production franco-allemande du charbon et de l'acier sous une haute autorité commune. "Ce geste hautement symbolique, de mettre en commun la gestion des industries responsables de la production des armes, est considéré à juste titre comme le démarrage de ce vaste et ambitieux projet qui a marqué l'histoire et le rôle de l'Europe dans le monde".

Aujourd'hui, en dépit des nombreux défis internes et externes, l'Union assure la paix, la stabilité et la prospérité en Europe et au-delà de ses frontières. Elle défend résolument ses principes de démocratie, de prééminence des droits fondamentaux, alors même que les appels à un nationalisme et populisme deviennent de plus en plus forts, a-t-il ajouté.

SEM Giacomo Durazzo a affirmé que l'Union Européenne est un partenaire majeur de la Mauritanie, tant pour l'aide publique au développement que pour l'aide humanitaire, en se positionnant comme premier bailleur du pays en ce qui concerne les contributions sous forme de don.

L'ambassadeur de l'UE en Mauritanie a révélé que grâce à ses bonnes performances dans le domaine de la gestion des flux migratoires, la Mauritanie bénéficiera d'une enveloppe supplémentaire de 25 M €, financée par le Fonds Fiduciaire pour l'Afrique, sous forme d'appui budgétaire. Le recours à cet instrument, permet de décaisser directement les fonds vers le trésor public et d'utiliser les procédures nationales. "Ceci constitue un signal fort de confiance envers le pays et ouvre la voie, si ce programme atteint ses objectifs, à une utilisation plus large de l'aide budgétaire dans notre partenariat avec la Mauritanie", a-t-il souligné.

Il a évoqué le partenariat de l'Union européenne avec la Mauritanie qui, dit-il, va bien au-delà de l'aide, grâce au développement de fortes relations politiques et à la promotion des investissements et du commerce, notamment suite à la signature en septembre 2018 de l'Accord de Partenariat Economique (APE) avec l'Union européenne.

Notre dialogue politique avec le Gouvernement est intense, franc et respectueux. Il permet d'avoir des discussions régulières, approfondies et sincères entre partenaires sur des thèmes d'intérêt communs, comme par exemple l'état de droit ou les processus électoraux. Je voudrais saisir cette opportunité pour confirmer que dans le cadre des prochaines élections présidentielles, l'Union européenne soutiendra les organisations de la société civile pour une observation nationale du processus et mobilisera une mission d'experts européens pour assurer le suivi de cette importante élection, qui marquera, j'en suis, sûr l'histoire du pays, par un passage du pouvoir dans le respect de la Constitution.
Dernière modification : 10/05/2019 11:15:44