Nouakchott,  26/03/2019
L’Université El Asriya de Nouakchott a abrité mardi les travaux d’un colloque international sur la surveillance du changement climatique et son impact sur les ceintures et les zones vertes dans les pays arabes.

Cette rencontre est organisée en collaboration entre notre pays, le centre régional de télédétection à distance des pays d’Afrique du Nord et l’Organisation arabe pour l’éducation, la culture et la science (ALESCO).

Le ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et des TICs, Dr Sidi Ould Salem a, dans un mot pour la circonstance, précisé que le changement climatique constitue un des plus grands défis auquel le monde est confronté et aucun pays n’est à l’abri de ses répercussions négatives ni ne peut y faire face seul.

Il a ajouté que la Mauritanie comme les autres pays, souffre du danger que représente ce changement climatique qui a commencé à menacer l’avenir du globe terrestre notant que le gouvernement a adopté un plan ambitieux pour le contrer comme le souligne la volonté du Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz qui a intégré la composante climat dans le système de planification et de programmation du développement durable pour réaliser ses objectifs en matière de protection de l’environnement et de lutte contre la pauvreté.

Le ministre de l’enseignement supérieur a ajouté que les pouvoirs publics, en étroite collaboration avec leurs partenaires internationaux, ont oeuvré pour améliorer les performances du pays en matière de gestion des questions prioritaires liées au changement climatique et en particulier celles ayant trait aux exigences de l’adaptation aux répercussions négatives de ce phénomène, soulignant dans ce cadre la mise en place de certains programmes comme ceux liés à la lutte contre l’avancée marine, celle des dunes de sable et la baisse des émissions de gaz à effet de serre à travers la valorisation et la promotion des ressources du pays dans le domaine des énergies renouvelables et leur utilisation pour produire de l’électricité.

A son tour, le président de l’Université El Asriya de Nouakchott, Pr. Ahmedou Ould Haouba, a présenté un exposé sur l’université mettant en exergue le nombre d’étudiants, les domaines de spécialisation, et louant le rôle que joue le centre régional de télédétection à distance des pays d’Afrique du Nord dans l’encouragement des institutions de recherche à utiliser les techniques de télédétection à distance et autres systèmes dans le développement durable et de la recherche scientifique.

Pour leur part, le directeur du centre régional de télédétection à distance des pays d’Afrique du Nord et le représentant de l’ALESCO ont loué l’organisation de ce colloque qui discute un thème particulièrement important car touchant directement la vie de l’Homme dans tous ses aspects.
Dernière modification : 27/03/2019 12:24:53