Nouakchott,  22/03/2019
Les informations diffusées dans les médias au sujet de fonds mauritaniens d’origine illicite gelés ou saisis aux Émirats Arabes Unis, sont dénuées de tout fondement'', selon un communiqué de presse du parquet public dont une copie est parvenue vendredi à l'AMI.

Le document précise que suite à une dénonciation parvenue des organisations de la société civiles actives dans la lutte contre la corruption en date du 5 mars 2019 et au regard de la gravité des « informations » dénoncées, le Parquet a saisi la direction de la lutte contre les infractions économiques et financières de la direction générale de la sûreté nationale, pour procéder aux recherches et aux enquêtes appropriées.

Le parquet souligne enfin que les enquêtes seront poursuivies pour identifier la source de ces informations erronées et les auteurs de leur diffusion et de leur divulgation dans l’objectif de nuire à notre pays , à ses institutions, à ses citoyens et à son système juridique et financier; les responsables seront traduits devant les tribunaux, conformément à la loi.

Voici le texte intégral du ministre public:

''Des organisations de la société civiles actives dans la lutte contre la corruption ont introduit, le 5 mars 2019 auprès du ministère public , une dénonciation visant à enquêter sur les « informations » diffusées par des sites électroniques et sur les réseaux sociaux , faisant état de la saisie ou du gel de montants d'argent dans un compte ouvert auprès d'une banque basée à Dubaï aux Émirats Arabes Unis, au motif que ce montant, qui proviendrait de la Mauritanie ,serait d'origine illicite se rapportant à des opérations de blanchiment qui sont l’objet d'investigations en cours .

Les documents joints à la dénonciation font également état de mandats d'arrêt qui auraient été émis et de mesures d'assignation à résidence qui auraient été prises à l'encontre d’individus proches de personnalités mauritaniennes officielles.

Au regard de la gravité des « informations » dénoncées, le Parquet a saisi la direction de la lutte contre les infractions économiques et financières de la direction générale de la sûreté nationale, pour procéder aux recherches et aux enquêtes appropriées.

Dans ce cadre les personnes ayant participé à la diffusion de ces « informations » ont été convoquées et entendues dans le but de recueillir les preuves à l’appui des « informations » qu’elles ont diffusé.

En outre les autorités judiciaires des Émirats Arabes Unis ont été sollicités ,dans le cadre de la coopération judiciaire consacrée par les conventions arabes et internationales en matière de lutte contre la corruption , pour vérifier les « informations » publiées à ce sujet et faire les diligence et poursuites s' y rapportant et les prétendues mesures que les dites autorités auraient prises.

La réponse officielle des autorités des Émirats Arabes Unis compétentes que, le ministère public à reçu par voie diplomatique le 21 mars 2019 affirme, qu’après vérification auprès de toutes les autorités judiciaires et sécuritaires du pays, aucune affaire pénale ou civile de cette nature n’a été engagée d’office ou en réponse à une demande étrangère.

Il résulte de la réponse des autorités des émirats arabes unis et des enquêtes menées au plan national, auprès des institutions chargées du contrôle des opérations et de la répression des infractions financières, que les « informations » diffusées dans les médias au sujet de fonds mauritaniens d’origine illicite gelés ou saisis aux Émirats Arabes Unis, sont dénuées de tout fondement.

En conséquence, les enquêtes seront poursuivies pour identifier la source de ces informations erronées et les auteurs de leur diffusion et de leur divulgation dans l’objectif de nuire à notre pays , à ses institutions, à ses citoyens et à son système juridique et financier ; les responsables seront traduit devant les tribunaux conformément à la loi.

Nouakchott le 22/03/2019

Le ministère public''.

Dernière modification : 23/03/2019 18:42:14